POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 14 juillet 2012

Danone-LU, un exemple d'impuissance socialiste, déjà en 2002

Présidentielle de 2002 : Jospin et LU



LU, anciennement Lefèvre Utile,
était une 
marque française de biscuits
emblématique de la ville de ..Nantes,
dont le maire était alors Jean-Marc Ayrault
.


Début 2001, alors qu'elle affiche plus de 130 millions d'euros de bénéfices, la filiale de Danone-LU annonçait la suppression de 1 780 emplois, dont 570 dans l'Hexagone. Au mois d’avril, Lionel Jospin se déplaça à Ris-Orangis (Essonne), quand en avril 2001Danone annonça la fermeture de deux usines à Calais et à Évry sur la commune.
Le Premier ministre se fit bousculer par des "p'tits Lu" qui lui criaient "faut nous aider". Le candidat à la présidentielle répondit: "on le fait et on continuera".
Puis, le Premier ministre suggéra d'imposer des "limites" à "ces grands groupes prospères [qui] parfois prennent des décisions alors que leurs taux de rentabilité sont bons", relate 20minutes.fr.
"On se demande si on ne doit pas voter directement pour les patrons, puisque ce sont eux qui commandent", s’exaspère l’un des salariés. "Essayez cette solution", lâche alors Jospin, impuissant, selon Libération.
VOIR et ENTENDRE un employé de Danone interpeler le Premier ministre Jospin, sous le regard du petit Valls, maire d'Evry, lors de la visite du candidat socialiste à Evry:



La gouvernance socialiste fait-elle mieux aujourd'hui ?
Le renoncement de Jospin n'augure rien de bon de la part de ses semblables,  Zayraullande et le redresseur improductif Montebourg.
La marque LU fait désormais partie du groupe Kraft Foods (USA) depuis 2007 après son rachat au groupe Danone qui a les moyens de parrainer Zinedine Zidane.
=> DEVOIR de MEMOIRE

La liberté d'expression est supérieure au droit des marques (affaire Danone contre Réseau Voltaire).
 
Les citoyens peuvent, selon le Réseau Voltaire, utiliser le nom et le logo d'une marque déposée pour la désigner verbalement et visuellement dans le cadre d'un débat démocratique. La multinationale Danone voulait interdire le site Jeboycottedanone.com que le Réseau Voltaire avait mis en ligne pour dénoncer les conséquences sociales de plans de restructuration.

Le Réseau Voltaire pour la liberté d'expression
est une
association à but non lucratif française, fondée en 1994 au Parlement européen et dissoute en 2007, dont l'objectif déclaré est la " défense de la liberté d'expression et de la laïcité "
L’association fut lancée par une pétition co-signée par des intellectuels de gauche tels que Pierre Bourdieu, Henri Caillavet, Gilles Perrault ou Philippe Sollers pour dénoncer ce qu’ils désignaient comme " le retour de l’ordre moral ".
Il se présenta comme un " Réseau de presse non-alignée ", installé au Liban et traitant de relations internationales: les dirigeants actuels sont le français Thierry Meyssan (président, ici à gauche au côté de Dieudonné), le libanais Issa El-Ayoubi (vice-président, membre du Parti social nationaliste syrien), le péruvien Sandro Cruz (vice-président), Jean-Claude Ramos (secrétaire général) et Bernard Célérier (trésorier).
L'association a été créée en 1994 pour animer une campagne en faveur de la liberté d’expression que ses fondateurs estimaient menacée par une disposition législative introduite dans le Nouveau Code pénal français. Elle s’est transformée en un observatoire de l’extrême droite et des milieux cléricaux. 


Les principaux responsables du Réseau Voltaire résident désormais au Liban. Dans le contexte du " Printemps arabe ", Thierry Meyssan a apporté son
soutien à des dirigeants arabes comme le libyen Mouammar Kadhafi ou le syrien Bachar al-Assad.  Plusieurs organisations françaises siègent à son conseil d’administration, comme le MRAP, de syndicats, comme le SGP, et des partis parlementaires de la gauche non socialiste (Les Verts, le PCF, le PRG).


Jean-Pierre Perrin, journaliste de Libération  qualifie en 2012 le Réseau Voltaire d' " office de propagande payé par les dictatures les plus abominables ", dont les informations ne méritent pas d'être commentées.

En 2008, son président déclare se sentir proche du Hezbollah en tant que principal réseau de résistance au Proche-Orient.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):