POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 11 juillet 2012

L'UMP dresse le bilan de la conférence sociale

L'UMP dénonce une absence de politique gouvernementale




 Ambigu, L’Humanité souligne qu’en matière de démocratie sociale,
il va falloir beaucoup plus que de la bonne volonté 
pour avancer.



Jean-François Copé, le patron de l'UMP, qualifie de "cinéma" ce sommet


De son côté,
François Fillon accuse le gouvernement de n'avoir "aucune stratégie économique".

Dans un entretien aux Echos de mercredi, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, critique vivement les résultats de la conférence sociale de lundi et mardi (lien "Jean-Marc Ayrault dévoile la "feuille de route sociale"). "Je suis inquiet. Cette conférence, c'est du cinéma. Tout le monde est pour une grande conférence sociale ! Mais ce qui compte ce sont les décisions qui sont prises. Or on nous annonce des réformes mais pas avant un an alors qu'il y a urgence", déclare le député de Seine-et-Marne.
"Tout ce qui a été fait" par le gouvernement vient "plomber le pouvoir d'achat des Français et la compétitivité de nos entreprises",explique-t-il. 

Il dresse la liste noire des atteintes
"taxation des heures supplémentaires et de l'épargne salariale, 
augmentation des cotisations pour payer le retour partiel à la retraite à 60 ans 
abrogation de la fiscalité anti-délocalisations",

Sans parler des hausses d'impôts à venir 
Il pointe en particulier 
- l'augmentation de la CSG qui va frapper tous les Français 
- et la fiscalité des dividendes qui fera fuir les investisseurs".

Le patron de l'UMP juge aussi qu'"augmenter la CSG plutôt que la TVA, c'est taxer tous les Français, mais exonérer d'impôts les produits importés venant de pays où les charges sociales sont moins importantes. Je cherche toujours à comprendre la cohérence de la stratégie économique de François Hollande".


Fillon préférait une hausse de la TVA

De son côté, François Fillon déplore que les socialistes n'ont "aucune stratégie économique". 
"On nous annonce, et cela semble être la vraie décision de cette conférence sociale, même si elle n'est pas encore prise, une augmentation de la CSG", a décrypté l'ex-Premier ministre sur RTL.

Il a aussi déploré que le texte sur la hausse de la TVA pour alléger les charges sociales ait été abrogé. "On est tous d'accord pour dire que le travail ne peut plus supporter la totalité de cette protection sociale. Mais la TVA, c'était mieux que la CSG", a-t-il souligné.

Interrogé mercredi matin sur LCIXavier Bertrand, l'ancien ministre du Travail, a affirmé que la conférence sociale est une "manipulation" du gouvernement de Jean-Marc Ayrault pour justifier l'"idée cachée" de l'augmentation de la CSG.



2 commentaires :

  1. AUBRY 0 TRAHIT LES SIDERURGISTES LORRAIN EN CE QUI CONCERNE LE PERSONNEL MIS EN C.L.D CE QUI REPRESENTE DES SOMMES CONCEQUENTES POUR DES CENTAINES D'OUVRIERS MAITRISE Y COMPRIS .

    L
    ES PATRONS EN ON PROFITES.MEME LES PRUDHOMES

    RépondreSupprimer
  2. On a très vite compris que ce gouvernement avance sans aucune cohérence,

    son EGO commande :

    réaliser des promesses même si c'est pour " foutre " les français le nez dans le caniveau

    ils sont assurés de leurs avantages, dont certains non imposables alors tant pis pour les autres.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):