POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 5 juillet 2012

Euro 2012 : quel est le coût de l’équipe de France ?

Avons-nous les moyens d'une équipe de branquignols de luxe ?


Benzema lors du quart de finale de l'Euro-2012
face à l'Espagne, le 23 juin 2012 à Donetsk (UKR):
les lèvres gercées pour La Marseillaise, mais les mains pleines de primes.
Il se remettra de l'échec des Bleus


Les joueurs de l'équipe de France devaient recevoir une prime individuelle de 100.000 euros pour avoir atteint les quarts de finale de l'Euro-2012 dont ils ont été éliminés par l'Espagne (0-2).

De nombreuses personnalités, notamment dans le monde politique, se sont interrogées sur la pertinence de verser cette prime en raison du comportement de certains joueurs qui a brouillé l'image de l'équipe de France.

Comment sont financées les dépenses de l’équipe de France de Football ? Quel est le montant des primes ?

Existe-t-il un duo plus opaque que le football et l’argent ? 

Il est difficile de savoir précisément comment l’Equipe de France dépense ses deniers : jugeant le sujet trop sensible, la Fédération Française de Football (FFF) a en effet préféré garder le silence. 
Lien

La crise et son cortège de restrictions serait-elle la cause de cette omerta ? Sans doute. Certains journalistes sportifs acceptent cependant de donner les informations dont ils disposent pour lever un peu le voile sur cette question –trop- taboue. Mais du montant exact des dépenses, on ne saura rien. " Une chose est sûre : les Bleus ne descendent pas dans des "Formule 1 " ! " raille Etienne Moatti, journaliste à L’Equipe, qui déclare cependant tout ignorer du prix des chambres d’hôtel dans lesquelles l’Equipe de France prend ses quartiers.


Le centre d'entraînement ultra moderne du Shakhtar à  Donetsk  qui accueillait les Bleus en Ukraine pour l'Euro 2012, c’est 43 hectares de verdure, plantés de cyprès et agrémentés d’un lac artificiel. Loin du luxe ostentatoire des nababs français à l'hôtel sud-africain de Knysna en 2010, les chambres, qui atteignent une superficie de 32 m2, n’ont rien de tape-à-l’œil, pas même les 65 m2 de la suite de l'entraîneur-sélectionneur Laurent Blanc.


" D’ailleurs, ni le mobilier intérieur, ni la petite piscine jouxtant les saunas ne sauraient faire la fierté de Iouri ", indique l’agence de presse. La base affectée à l'équipe de France compte néanmoins cinq terrains, dont quatre sont chauffés, à une cinquantaine de mètres des chambres. En effet, Iouri a déclaré que " le staff tricolore n’a formulé aucune demande exotique, si ce n’est d’exiger des chambres individuelles pour les joueurs, pourvus de sommiers de 1,40 mètre au lieu de 1,20 mètre "... De quoi permettre à Ribery de tirer des coups francs.


Les frais de déplacement sont  également "secret defense"

"Les joueurs sont très sollicités. Il arrive donc que des avions soient spécialement affrétés pour leurs déplacements ", indique le spécialiste. Mais là encore, il est difficile d’en savoir plus.


Les recettes, en revanche, font l’objet d’une plus grande transparence. 

Sans sombrer dans l’indiscrétion, E. Moatti rappelle que l’argent dont dispose l’Equipe de France provient de la FFF via les différents partenariats conclus avec la télévision notamment (vente des droits). " Lors de chaque match, les Bleus rapportent 4 millions 100 à la Fédération ", précise-t-il, avant d’annoncer qu’il y a une dizaine de matchs par saison. 

Les sponsors de leur côté donneraient entre 500.000 et 4 millions d’euros par an… 
Soit un total vertigineux sur lequel Noël le Graët, président de la Fédération, veille scrupuleusement. " Depuis Noël, il épluche les comptes et limite les dépenses au strict nécessaire ", insiste ce journaliste bien renseigné. La décision qu’il a récemment prise au sujet des primes témoigne d’ailleurs de cette rigueur budgétaire : " Il n’y aura pas de primes avant les quarts de finale. Il faut que l’on donne une très bonne image en Ukraine, mais surtout qu’on se qualifie. " Et celui-ci d’ajouter : " Les joueurs toucheront donc 100 000 euros s’ils se qualifient pour les quarts de finale; on y ajoutera 50 000 euros s’ils atteignent les demi-finales, 70 000 euros s’ils les gagnent et 100 000 euros s’ils gagnent la finale. "

Une association caritative réclame les primes des Bleus
Le Foyer Notre-Dame des sans-abri, une association caritative lyonnaise, demande aux joueurs de l'  retenus pour l' -2012 de lui verser "tout ou partie" de leur prime de 100.000 euros chacun afin d'aider les "plus pauvres", ceux qui en ont "réellement besoin".
"Sachez que 100.000 euros, c'est 2.500 nuitées assurées cet hiver pour des personnes sans abri. C'est encore 22.000 repas servis", plaide l'association dans un courrier également adressé lundi au   de la Fédération française de football Noël Le Graët, dont copie a été envoyée à la presse. 

"Peut-être pourriez-vous nous aider dans notre lutte quotidienne contre l'exclusion en nous reversant tout ou partie de ces primes?", demande le Foyer Notre-Dame des sans-abri, qui accueille 5.000 personnes chaque année dans ses 42 sites.
"Nous en serions les plus heureux et les plus fiers, fiers de dire que grâce à vous, grâce à votre générosité nous avons pu aider des personnes qui en avaient réellement besoin", ajoute-t-il.
"Les joueurs de l'équipe d'Italie ont choisi de reverser leur prime à la région d'Emilie-Romagne qui a subi un lourd traumatisme", rappelle aussi le Foyer, qui fonctionne grâce à des subventions et des dons. 

Deux ans après le fiasco en Afrique du Sud, les joueurs de l’Equipe de France n'ont pas même pu montrer qu’ils méritent les montants colossaux qui leur étaient promis, sur fond de crise et toute honte bue …

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):