POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 2 juillet 2012

Gilles Carrez dénonce la mauvaise foi de Moscovici

Carrez répond à Moscovici sur les déficits

Gilles Carrez tacle le ministre des Finances

Le président UMP de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale a estimé, ce lundi, qu'"il faut avoir bien peu suivi les débats budgétaires pour faire croire aux Français que le gouvernement Fillon n'a 'rien foutu' en matière de dépenses".

Après la remise par la Cour des comptes, lundi matin, de son audit sur les finances publiques, Gilles Carrez estime, dans un communiqué, que "les aléas identifiés par la Cour pesant sur les dépenses des missions du budget général de l'Etat font en réalité l'objet d'une sous-budgétisation chronique en Loi de finances initiale".

Il fustige également le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac qui suggère que le gouvernement Fillon laisse derrière lui une 'ardoise cachée'.

A la veille de la remise par la Cour des Comptes de l'audit commandé par le Premier ministre, la prise à parti de l'opinion relève de l'agit-prop trotskiste, voire de la guérilla politique, si l'on relève la virulence verbale de Moscovici.

Des attaques concertées cousues de fil rose




Moscovici, un loulou à Bercy





"Ces aléas bien connus (hébergement d'urgence, opérations extérieures, prime de Noël (...), ont toujours été régularisées à l'occasion du collectif budgétaire de fin d'année. La réserve de précaution constituée en début d'année et d'un montant de l'ordre de 6 milliards d'euros permet d'y faire face sans difficulté, comme vient d'ailleurs de le souligner la Cour des Comptes dans son rapport de mai dernier relatif à la gestion budgétaire de l'année 2011", ajoute-t-il.

"En réalité les socialistes prennent appui sur cet état de fait bien connu et ne représentant que 0,4% du total des dépenses de l'Etat pour préparer les Français au tournant de la rigueur que leur impose leur politique de dépenses massives", conclut Gilles Carrez.


15 commentaires :

  1. Vous savez trés bien que les socialistes sont des embrouilleurs avec l'histoire..........alors avec les chiffres....tout c'est Sarkozy......les cadavres dans le placard, c'est Sarkozy etc........

    Que moscovici apporte du materiel.....il y a un peu plus d'un an il n'en menait pas large..........quel sale type il sue la haine .......qu'a t il foutu dans sa vie a part se faire engraisser par les contribuables.....un député 6400€ d'argent de poche non déclaré et aucune justification à fournir.......plus le reste............ce sont les 577 députés et les sénateurs qui devraient reduire leurs indemniés........les ministres le patapouf, bartolone c'est du pipeau tous ça

    RépondreSupprimer
  2. [Nicolas Sarkozy a-t-il triché sur son bilan budgétaire ?], francetvinfo

    Nicolas Sarkozy n'est plus président, il se pourrait qu'il vienne se défendre lui-même à force.

    Si seulement !
    Même si NS a perdu, la flamme du Trocadéro n'est pas près de s'éteindre.

    A Droite, certains y vont de leur petite musique, en font des livres, il faut bien vivre mais ça commence à faire lourd.

    La Gauche et les médias n'en parlons même pas !

    http://www.francetv.fr/info/nicolas-sarkozy-a-t-il-triche-sur-son-bilan-budgetaire_114365.html

    RépondreSupprimer
  3. Cassidy
    Heureusement que la Cour des Comptes a été claire, nette et précise en infligeant un démenti cinglant à ce triste individu, revanchard et menteur, affichant une mauvaise foi ridicule et infamante, une incompétence absolue en matière de finances, et de synthèses de quoi que ce soit d'ailleurs.

    Cet olibrius, qui a toujours vécu à nos frais, mérite un grand coup de pied au cul, et le renvoi dans se pénates, il n'a rien à faire à un tel poste.
    Quand au président tout aussi menteur, comme dit ma soeur :

    " Il a tout fait pour posséder le vélo, maintenant qu'il pédale car les jours seront bientôt comptés "

    Le triste de l'histoire c'est que leur détricotage déjà commencé leur a fait perdre de l'argent et cela continue.

    Et tous, mais tous sans notre argent à nous contribuables seraient au chômage car ils ne savent absolument rien faire d'autre, à part faire et dire des c.......monumentales.

    À SUIVRE, NOUVEAU ET INSTRUCTIF

    http://decodeurs.blog.lemonde.fr/

    RépondreSupprimer
  4. Ils pensent tous que le fait d'avoir réussi des études superieures leur octroie le droit de vivre aux crochets des con tribuables et de ne même pas dire merci en mouillant la chemise.

    tant d'arrogance me déprime.........0.6 de cadeau aux smicards......autant ne rien donner, ce sont des minables.......en parallele ils vont augmenter la csg de 1 point, la tva en 2014, les impôts maintenant....etc...........ils détricotent avec vice ce qu'avait mis en place le gouvernement Fillon comme ce qu'il projettait.......pour faire la même chose dans 2 ans..........

    RépondreSupprimer
  5. Ohhhh, non, cher(chère) anonyme précédent(e), dans 2 ans ce sera bien pire, pour le reste vous avez absolument raison.

    car c'est connu les socialistes sont entêtés car englués dans leur idéologie, leur vision personnelle irréaliste ( j'en connais hélas et j'ai pris mes distances car moi aussi cela me déprime, en connaître de près c'est encore pire, on a l'impression qu'ils sont sortis du même moule, c'en est hallucinant et extrêmement pénible.

    Ces élus n'ayant jamais dû se battre pour trouver un emploi, ayant toujours vécu à nos dépens, sans aucune gêne, ont une méconnaissance totale de nos besoins :

    ils sont accrochés :
    -à leurs idées ( aussi fumistes soient-elles),
    -à leurs prérogatives (que nous payons)
    -et toutes les rentes que leurs rapporteront toutes leurs fonctions
    successives ( à nos dépends).

    Bien sûr, c'est ainsi pour tous les politiques mais, sans cette morgue, sans ce coté borné, entêté, sans cette façon de toujours rejeter tout sur les autres,

    CAR le précédent gouvernement savait agir avec circonspection, avec prévoyance et 2012 était très bien prévu.

    L'ère Mitterand avait, il me semble, laissé les caisses de l'État vidée par les dépenses fastueuses de celui qui ne laisse pas d'autre souvenir qu'une morgue sans mesure envers le peuple.

    Nous allons de plus en plus regretter Sarkozy et son gouvernement de jeunes intelligents ( une moyenne d'âge qui l'attestent), connaissant leur travail, et qui ont eux aussi faits des études.

    Les études ne rendent pas intelligents, nous le constatons, avec les socialistes en place.
    " UNE TÊTE BIEN PLEINE N'EST PAS FORCÉMENT UNE TÊTE BIEN FAITE "

    Moscovici a été bien proprement remis à sa place, celle d'un menteur d'un incompétent.
    Est-ce que cela les dérange : d'être mis en face de leurs mensonges, de leur incompétence
    Ils ont la tête tellement dure que j'en doute : bornés et entêtes.

    RépondreSupprimer
  6. Ah vous me faites bien rire.

    Comment le bilan du gouvernement précédent, qui a laissé un pays exsangue, 677 milliard d'euros de dettes supplémentaires tout en accroissant la pression fiscale sur les classes moyennes et ouvrières, créatrices de richesse, 1.2 millions de chomeurs supplémentaires, une politique économique sans queue ni tête, peut-il être défendu?

    Alors bien sûr vous allez me dire la crise... la crise qui a frappé tous les pays sans discernement (bizarrement la Suède, le Danemark ou même la Norvège -qui certes produit du pétrole mais bon- s'en sortent bien eux) est la cause de tous ces mauvais chiffre.

    Quand vous parlez de manque de remise en question et de réflexion, vous voyez la paille dans l'oeil du voisin sans voir la poutre dans le votre.

    Pas si dupes de quoi? de la convergence inévitable des systèmes économiques mondiaux, vers un marché global du travail et donc un revenu 'mondial' qui se mettra en place, la convergence des niveaux de protection sociales (alignement vers le bas cela va sans dire), la convergence des règles commerciales et environnementales et fiscales (encore fois la non régulation) et que vos amis ont contribué à renforcer au travers des décisions politiques qu'ils ont pris ces 10 dernières années? oui nous ne sommes pas si dupe. Vos méthodes et vos approches sont celles du passé, un passé révolu qui ne peut plus fonctionner, avec des politiciens de métier et des vieilles idées réchauffées qui ne marchent plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous nous faites encore plus rire, la Gauche est bien partie pour faire comme pour les privatisations...
      Rappelez-vous, elle a fait ce que la Droite n'aurait jamais pu faire mais quand c'est la Gauche c'est "normal" : bof !

      Supprimer
    2. Quand on avance n'importe quoi, on justifie avec précisions
      or en bon socialo vous êtes dans le faux ou le flou, le n'importe quoi.( vos ex. sont contestables )
      Si nous avions du pétrole mais tout serait différent, d'ailleurs il est question de remettre des gisements en exploitation(trop onéreux jusqu'à présent)

      LISEZ LE TEXTE ORIGINAL ET ENTIER DE LA COUR DES COMPTES AVANT DE DIRE N'IMPORTE QUOI.

      Ensuite ce que tout un chacun devrait savoir s'il cherche vraiment la vérité, ce dont vous me faites douter sérieusement.

      "GuiHome - 26/04/2012

      Votre petit calcul est malheureusement faux pour la simple et bonne raison que la hausse de 630 milliards d'euros que vous évoqué n'est pas uniquement lié à l'État. Il s'agit d'une hausse de la dette (au sens de Maastricht) des administrations publiques. Il faut entendre par "administrations publiques" les entités suivantes : l'État, bien sûr, mais également les administrations publiques locales (c'est à dire les régions, départements, communautés urbaines, communautés d'agglomération, communautés de communes, communes) et la sécurité sociale. En d'autres termes, les 630 milliards d'euros d'augmentation intègrent de facto la hausse de 63 millions de la dette du département de la Corrèze ainsi que l'augmentation de la dette des autres départements, des régions, ... A ce sujets, l'INSEE publie régulièrement des analyses : http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=40&date=20120330 "

      Quand au reste c'est une façon de voir, il y en a d'autres.

      Là où nous allons sûrement d'abord, c'est vers une fédération européenne mais pas avant une dizaine d'années, quand au reste à moins que vous ne portiez encore des couches vous ne le connaîtrez pas plus que moi, je connais parfaitement le sujet et vous oubliez des choses importantes qui ont déjà été évoquées sur ce blog ( vidéos, entre autres), qui sont certes déjà en gestation, la façon de former les futurs dirigeants aussi, mais ne se feront qu'à bien long terme, et ce n'est guère réjouissant car la liberté de l'individu sera limitée.

      Je lis : réflexion , remise en question , bof bof bof

      Comme tous les français :
      Je vis au présent, le futur est à venir, et bien je verrais à ce moment là, " si Dieu me prête vie " comme disait ma grand'mère.

      Bien sûr le passé est révolu mais je ne vois pas poindre des idées géniales pour l'AVENIR PROCHE, qui est lui en jeu, sauf des idées pour ponctionner les français qui travaillent, pourtant la TVA sur les produits importés vous ne connaissez apparemment pas l'enjeu qui met à égalité tous les français. Vous n'avez pas vu les explications claires quand à l'argent que rapportent ces produits à certains pays mais pas à la France, sur ce blog.
      Eh bien cherchez ce que rapporte, par ex. un ordinateur à l'Allemagne ou à la Corée et 0 cents à la France et le pourquoi. Et ce n'est qu'un ex. parmi d'autres.

      Supprimer
    3. Nous avons une poutre dans un oeil mais il nous en reste un autre bien ouvert!

      Merci a vous de nous avoir démontré votre hypocrisie et votre démagogie. Je m'explique:

      vous dénoncez un probable revenu "mondial" qui se mettrai en place. Bien! c'est tout en votre honneur!
      Mais expliquez moi pourquoi, vous, de gauche, refusez toutes actions contre l'immigration censées protéger nos emplois et salaires de notre pays?
      N'y voyez, dans mes écrits, un quelconque racisme...Puisque vous rétorquez la phrase facile et pathétique: "Je suis citoyen du monde!"

      Alors, citoyen du monde, revenu mondial...non?

      Vous, a gauche, devenez incapables de défendre vos emplois et vos valeurs. Le syndicalisme est archaïque, et, se perd dans la politique. Il est corrompu!
      Vous votez pour des riches empiffrés qui ne défendent pas la classe ouvrière mais la racole au moment des campagnes.

      Je ne regarde pas la paille dans votre oeil, mais, l'immense mur qui se trouve devant vous et que vous serez incapable de franchir!
      Bien sûr, comme les autres, je suppose qu'un jour Marine vous apparaîtra en haut et vous tendra la main!

      Elle est bien loin la gauche de ma feue grand mère communiste!!!

      Supprimer
  7. Je trouve votre site hyper génial, je vous souhaite pleins de succès car vous le méritez, bonne continuation et encore bravo pour ce superbe site !

    RépondreSupprimer
  8. Ca fait désordre...

    http://www.lepoint.fr/societe/un-collaborateur-de-moscovici-interpelle-pour-detention-de-cocaine-04-07-2012-1480669_23.php

    RépondreSupprimer
  9. Et hop encore un de plus dans la collection des délinquants

    mais ce n'est pas grave, il sera blanchi par la Taubira

    et... il restera en place comme les autres

    puisque la drogue doit être dépénalisée

    ON AURA TOUT VU ET CE N'EST PAS FINI

    RépondreSupprimer
  10. Ayrault a parlé longtemps hier soir, je ne l'ai pas écouté car les parlotes socialiste ça suffit,
    mais dans le journal je lis ahurie que le 1ER ministre ( du mensonge et de l'hypocrisie ), journal qui ne remet rien en cause (bizarre)
    je lis donc que ce 1er ministre parle encore de cette histoire fausse de l'augmentation de la dette par le gouvernement précédent.

    De ce fait je republie ce qui l'a déjà été sur ce blog, et je vous invite tous à en faire autant, chaque fois que c'est nécessaire, il faut bien que les pendules restent à l'heure.

    " Le calcul est malheureusement faux pour la simple et bonne raison que la hausse de 630 milliards d'euros que vous évoqué n'est pas uniquement lié à l'État. Il s'agit d'une hausse de la dette (au sens de Maastricht) des administrations publiques. Il faut entendre par "administrations publiques" les entités suivantes : l'État, bien sur, mais également les administrations publiques locales (c'est à dire les régions, départements, communautés urbaines, communautés d'agglomération, communautés de communes, communes) et la sécurité sociale. En d'autres termes, les 630 milliards d'euros d'augmentation intègrent de facto la hausse de 63 millions de la dette du département de la Corrèze ainsi que l'augmentation de la dette des autres départements, des régions, ... A ce sujets, l'INSEE publie régulièrement des analyses : http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=40&date=20120330 "

    C'est hallucinant cette manière de persévérer dans le mensonge

    Voir la suite concernant le reste du même acabit

    RépondreSupprimer
  11. Remettons les pendules à l'heure : suite

    "...Commençons par la fameuse "ardoise dissimulée" qu'aurait laissée le gouvernement Fillon : 1,5 milliard d'euros, selon le PS, qui tire ce chiffre du rapport publié lundi 2 juillet par la Cour des comptes. Parmi les dépenses non financées, la prime de Noël des allocataires du RSA (300 millions d'euros) ou les baisses de charges promises aux agriculteurs mais pas budgétées (200 millions d'euros).

    Peut-on parler "d'ardoise cachée" ? Non. Tout d'abord, car le montant est en réalité plutôt faible comparé au budget de l'État. En 2012, celui-ci comptait, dans sa partie générale, pour 294 milliards d'euros de charges (dépenses). Un différentiel d'1,5 milliard, soit 0,5% des dépenses de l'État, ne représente donc pas une "erreur" majeure.

    Surtout, ce différentiel n'est pas particulièrement imputable à l'alternance. Comme l'explique au Monde le premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, "les impasses sur la dépense sont malheureusement récurrentes. Elles sont, en 2012, du même ordre de grandeur que les années précédentes, de 1 à 2 milliards". En clair, ces erreurs entre budget prévisionnel et exécution arrivent régulièrement.

    Ces décalages dans la gestion sont même le plus souvent anticipés. Et le budget de l'État prévoit une marge de manoeuvre pour les combler : la "réserve de précaution", instaurée par l'article 51-4° bis de la loi organique relative aux lois de finances (Lolf), et constituée de crédits gelés, permet d'ajuster à la marge les dépenses en cours d'année. Pour 2012, cette réserve de précaution est de 5,3 milliards d'euros. Donc largement de quoi financer les 1,5 milliard de différentiel.

    A une réserve près : au mitan(MILIEU) de l'année, la réserve aurait pour l'essentiel déjà été dépensée, selon Libération. "

    HÉ OUI LES SOCIALOS SE SONT RUÉS DESSUS TRÈS VITE
    MAIS C'EST SÛR ILS NE VONT PAS S'EN VANTER

    RépondreSupprimer
  12. Remettons les pendules à l'heure :

    " Le gouvernement Fillon n'a pas "rien foutu" contre les déficits"

    Autre affirmation quelque peu péremptoire, la colère de M. Moscovici contre le gouvernement Fillon qui n'aurait "rien foutu" contre les déficits. Le ministre de l'économie pensait probablement au bilan global du quinquennat précédent, qui n'est certes pas glorieux à cet égard : de 3,3% du PIB fin 2008, le déficit de l'État s'établissait fin 2011 à 5,2% du PIB.

    Mais il oublie de signaler que ce chiffre a finalement été un peu moins élevé que prévu pour 2011 et qu'entre-temps, ce déficit avait atteint 7,5% du PIB, notamment du fait du plan de relance décidé par le gouvernement Fillon au coeur de la crise - un plan que le PS jugeait alors insuffisant... Et, depuis 2010 et particulièrement en 2011, François Fillon et la majorité UMP d'alors ont mis en place plusieurs plans de rigueur pour réduire le déficit. Qui a bel et bien diminué depuis. La dette, en revanche, a poursuivi sa progression. "

    IL FAUT ÊTRE JUSTE EN TOUTE CHOSE, M. AYRAULT, ET NE PAS PASSER PAR-DESSUS LA JAMBE LES VÉRITÉS QUE VOUS VOULEZ DISSIMULER.

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):