POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 29 juin 2020

Avec les municipales, Buzyn est-elle arrivée au bout de son calvaire à Paris ?

Le parcours imposé par Macron à son ancienne ministre, suppléante du détraqué sexuel Benjamin Griveaux, aura été un long calvaire

Les choix de Macron sont catastrophiques

Image

L’échec d'Agnès Buzyn à Paris est une baffe pour Macron
En plus d’être arrivée derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, l'indigence de son score prive la candidate LREM de Jupiter du gîte et du couvert au Conseil de Paris

Loin de conquérir la capitale, malgré le bon score de l’élection présidentielle en 2017 – 34,83 % des Parisiens avaient soutenu le quasi inconnu Macron au premier tour –, puis aux législatives, avec 12 députés 'marcheurs' sur les 18, et enfin aux Européennes, où 32,92 % de Parisiens s'étaient accrochés à leurs illusions, en dépit de la personnalité controversée de Nathalie Loiseau, cette fois, pour les Parisiens qui vivent un enfer quotidien avec la succession de manifestations violentes incontrôlées, la coupe était pleine.. Avec seulement 13,30 % des suffrages, l’ancienne ministre de la Santé est tombée face contre terre contre ses adversaires crédibles, la maire socialiste sortante Anne Hidalgo et la maire LR d'arrondissement, Rachida Dati s, ce dimanche 28 juin.

Trois femmes envoyées au casse-pipe, c'est de la misogynie !

Cette défaite LREM publique en dissimule une autre, plus personnelle
Le sacrifice de Buzyn n'est pas encore consommé. Non seulement elle n’a pas été élue au Conseil de Paris, faute d’avoir suffisamment rassemblé voix, mais l'ex-numéro 4 du gouvernement Philippe - auquel aucun des trois ministres d'Etat  (Collomb, Hulot et Bayrou) ne s'est maintenu - "ne sera pas au Conseil de Paris, elle sera conseillère d’arrondissement et siégera seule", a indiqué Geoffroy Boulard, le maire LR sortant du 17e arrondissement, réélu avec 55,92 % des voix face à l'épouse du professeur Yves Lévy (13,02 %). 
Telle une pestiférée ou une malade de la Covid-19 pour une quarantaine de 24 mois...

C’est aussi une sévère défaite pour Macron et son parti.
La République en Marche ne finit en tête que dans deux arrondissements parisiens. 
Le 9e arrondissement, qui était susceptible de basculer, est conservé par la maire sortante LREM Delphine Bürkli, avec 43,67 % des voix. 
Idem pour le 5e, où la maire sortante Florence Berthout (soutenue par LREM, mais repassée à LR) a été réélue à 51,91 %. 

A 22 heures, dimanche, LREM n’aurait obtenu entre 6 et 9 sièges au Conseil de Paris, sur 163. La secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, candidate sur la liste LREM dans le 14e arrondissement de Paris, et Gaspard Gantzer, candidat? quant à lui dans le 6e, et ancien proche de François Hollande à l'Elysée, ne décrochaient déjà pas de siège de conseiller de Paris.

Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher a également pris une gamelle: comme Marlène Schiappa, arrivée quatrième dans le 14e arrondissement, elle ne sera même pas conseillère d’arrondissement où elle était septième sur la liste soutenue par LREM, découvrant ce que sont les violences électorales.

"Ce soir, nous éprouvons une déception", a euphémisé la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. "Il y a des endroits où notre propre division interne nous a conduits à des scores extrêmement décevants."
Ils en sont à la phase 'harakiri" ?

En l'état des dépouillements, Agnès Buzyn n'obtiendrait pas de siège au Conseil de Paris. Elle n'obtiendrait qu'un siège de conseillère d'arrondissement dans le 17e. #Municipales2020
10:27 PM · 28 juin 2020Twitter for Android 
<br>Coup de grâce: La France insoumise (LFI) obtient 1 siège sur 163.

1 commentaire:

  1. Bonjour les gars, contactez deadlyhacker01@gmail.com ou Whatsapp: +1 3478577580 si vous avez besoin d'embaucher un vrai pirate pour surveiller à distance le téléphone portable de votre conjoint

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):