POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 28 juin 2020

Une fête "improvisée" dégénère en affrontements avec la police

Improvisation suspecte... aux Invalides pour des jeunes  sollicités sur les réseaux sociaux 

Le gouvernement s'est fait surprendre par un rassemblement préparé dans le secret de la Toile

Scène du film de la Warner

Et les images du 'Projet X' sont incroyables, cette nuit à Paris, où cette soirée a rassemblé des centaines de jeunes: "C’est parti en vrille !"
L’appel à ce rassemblement festif avait été lancé "discrètement" sur les réseaux sociaux sous le nom de code 'ProjetX', en référence au film américain culte " Project X" de 2012 sur une fête organisée par des adolescents et qui dérape de par son ampleur. 

Pourquoi tant de "discrétion"? Le nom de code est-il l'indication d'un projet malveillant ? Par des trentenaires qui avaient 18 ans? il y a huit ans ? La référence cinématographique laissait présager un dérapage: alors pourquoi ne pas avoir stoppé l'affaire? 
Le gouvernement Valls a réformé les ex-RG en décembre 2014. Le service des renseignements généraux s'appelle désormais Service central du renseignement territorial (SCRT), chargé de renseigner le gouvernement sur l'état de l'opinion et les mouvements sociaux, mais il n'est ni plus fiable, ni plus réactif.
En septembre 2012 aux Pays-Bas, une soirée "Projet X" avait déjà viré au "chaos". Des milliers d'individus avaient également répondu à une invitation confidentielle, accidentellement rendue publique sur Facebook. Les Français n'ont donc pas innové: les imitateurs ont même mis des années avant de s'y mettre. Avaient-ils des raisons inavouables pour reproduire ce projet et cet événement "festif"? A chacun sa notion de "fête"...

Ce samedi 27 juin, veille de second tour des municipales, des heurts ont éclaté sur l’esplanade des Invalides à Paris entre "quelques centaines de jeunes participant à une fête improvisée" et des forces de l’ordre venues rétablir la tranquillité des lieux et interrompre les festivités.

On ne peut encore compter sur la presse institutionnelle pour relater les faits

Elle fait du commentaire et brasse des idées, mais ne se trouve pas sur le terrain.
Ses comptes-rendu édulcorent les scènes de violences de rue et trompent leurs lecteurs sur l'état réel de la société.

 
Les "incidents" (sic) ont débuté peu avant minuit sur les pelouses de l’esplanade des Invalides.
Un appel à la reprise des violences ? C'est sur l'Esplanade des Invalides qu'une soignante violente a insulté et caillassé des policiers. 
Des jeunes qui s’y étaient réunis ont lancé des projectiles au passage de plusieurs véhicules des forces de l’ordre qui arrivaient sur les lieux.

Les policiers ont alors fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les anarchistes. Selon Anaëlle, une candide Parisienne de 19 ans, venue avec deux amies, " on en a entendu parler sur les réseaux, on était quelques centaines, il y avait un peu de musique, des gens avec des enceintes mais rien d’organisé", a-t-elle raconté sur place.

Ensuite, il y a des gens [bizarres] qui ont commencé à se lancer des bouteilles à la têteEn deux secondes, la police est arrivée; on était encerclés, ils ont commencé à tirer des lacrymos", a-t-elle poursuivi.

Vers 01h30, quelques dizaines de jeunes très mobiles étaient encore sur l’esplanade, à jeter des bouteilles, parfois les uns sur les autres, et aussi sur les policiers qui, à nouveau, ont dû tirer des grenades lacrymogènes pour disperser les derniers récalcitrants, a constaté une journaliste.

VOIR et ENTENDRE cette video due à Charles Baudry qui tweete: "Tensions en cours sur les Invalides après le lancement d’une soirée Projet X. Plusieurs milliers de jeunes sont présents. Les forces de l’ordre sont sur place"  (27 juin 2020):


Ces "incidents" (sic) interviennent sept jours après la fête de la musique.
Elle avait donné lieu à Paris à des rassemblements massifs et controversés de jeunes, malgré la circulation toujours active du virus mortel de la Covid-19, contre lequel la distanciation physique fait toujours partie des mesures annoncées solennellement par le président aux "propos forts" et aux actes mous.


"Une fête organisée par des adolescents et qui dérape en raison de son ampleur" : le journal Le Monde dit-il la vérité ?

"Les  fêtards", selon Le Monde, étaient-ils réunis pour attirer les forces de l'ordre et en découdre à nouveau ?
Ses journalistes sont-ils allés voir de près les "ados" en question ? 
 
@Conflits_FR ·17h
FLASH - Une soirée « #ProjetX » est en cours aux #Invalides à #Paris. Des centaines de personnes font le #fête. (Via @RemyBuisine)
"La France, on enc*le la police", entend-on...



1 commentaire:

  1. Bonjour les gars, contactez deadlyhacker01@gmail.com ou Whatsapp: +1 3478577580 si vous avez besoin d'embaucher un vrai pirate pour surveiller à distance le téléphone portable de votre conjoint

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):