POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 13 décembre 2011

Arabie saoudite: des islamistes modérés décapitent une femme

Pas de présomption d'innocente pour cette femme accusée de ..." sorcellerie "

Une saoudienne a été décapitée le lundi 12 décembre 2011.

Amina bent Abdelhalim a été exécutée dans la province septentrionale du Jawf, dans le nord de l'Arabie saoudite, selon le ministère.
Le couloir de la mort n'est pas seulement américain
Selon des sources citées par la BBC de Londres, Amina, âgée d’une soixantaine d’années, a été mise à mort pour " pratique de la sorcellerie ". Elle avait été arrêtée en 2009.
Amnesty International précise que des centaines de personnes sont en attente de leur exécution.
Dans le monde musulman, ils en sont encore parfois au Moyen-Age ?
C’est la deuxième exécution cette année après celle d’un citoyen soudanais en septembre dernier pour des accusations similaires. Des délits qui, dans un pays civilisé, sont punis de quelques mois de prison tout au plus.

En 2007, un ressortissant égyptien a été décapité pour avoir prétendu " séparer un couple marié ".

Et l’année dernière un Libanais, en pélérinage à la Mecque, a failli y laisser la tête après avoir été accusé de sorcellerie à travers … des émissions télé hors d’Arabie saoudite.
Amnesty international, qui évoque au moins 79 exécutions, a jugé cette décapitation profondément choquante, estimant qu’elle met en évidence la nécessité de mettre un terme rapidement aux exécutions en Arabie saoudite. 27 personnes ont été assassinées en 2010. En 2009, les autorités avaient annoncé 67 exécutions, contre 102 en 2008.
Le viol, le meurtre, l’apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite.
L’Arabie saoudite, dont les citoyens ne sont pas très vertueux à l’étranger, est un protégé et allié du président Démocrate Barack Hussein Obama.

Nul doute que le "printemps arabe" va conduire la Tunisie, l'Egypte et la Lybie de l'obscurantisme à la lumière...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):