POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 26 octobre 2011

Sarkozy: la France "vigilante" sur respect des droits de l'Homme en Tunisie et Libye

Le silence assourdissant des défenseurs PS de la laïcité

Le PS a-t-il mieux à faire que de préserver les libertés ?

Nicolas Sarkozy n'est pas absent quand on a besoin de responsables

Les primaires opposaient six candidats, dont deux femmes que le respect de la femme tunisienne ne semble pas préoccuper.
Alors qu'elles sont totalement centrées sur elles-mêmes et leurs carrières, c'est Nicolas Sarkozy qui a réagi à la montée de l'islamisme, si modéré soit-il encore, en Tunisie, lors des élections de dimanche.

Le Président de la République a assuré lors de ce Conseil des ministres du mercredi 26 que la France sera "vigilante" sur le respect des droits de l'Homme et des "principes démocratiques" en Tunisie et en Libye, a fait savoir la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse.
Le chef de l'Etat a "rappelé que la France serait vigilante, notamment la diversité culturelle et religieuse et l'égalité des hommes et des femmes", a déclaré Mme Pécresse en rendant compte de ses travaux devant la presse.
" Mais il a ajouté que la meilleure manière d'écarter le danger de l'extrémisme et de la dictature, c'était de faire de ces printemps démocratiques une opportunité de développement économique et de progrès social ", a ajouté la ministre du Budget.
"C'est tout d'abord au peuple libyen et au peuple tunisien qu'il appartient de choisir leur destin lors des élections libres", a poursuivi N. Sarkozy, cité par Valérie Pécresse.

Le président a souliné que "tout l'enjeu des printemps arabes était de sortir de cette fausse alternative qui existe entre dictature et intégrisme" et que "pour cela il fallait ancrer tous les partis dans le jeu de la démocratie", selon la porte-parole du gouvernement.

Nicolas Sarkozy a enfin affirmé que la France et l'Europe ont "un rôle crucial à jouer" pour accompagner la Tunisie et la Libye vers la démocratie, précisant qu'elles "prendraient toutes leurs responsabilités" en la matière.

Cette mise au point intervient après la victoire du parti islamiste aux élections à l'Assemblée constituante en Tunisie et les déclarations du président du Conseil national de transition libyen, Moustapha Abdeljalil, qui a annoncé l'instauration de la charia dans son pays.

Les associations françaises de "vigilance citoyenne" ont failli

Ancrée à gauche, elles promettaient beaucoup, mais n'ont rien fait, sinon rédiger, défiler et invectiver.

En effet, la référence turque des complices des islamistes dans les partis et la presse, Recep Tayyip Erdoğan, reste fidèle aux méthodes sinistres de ses prédécesseurs : il a fallu que l'indignation vienne de la Maison du Peuple de Genève et de la Maison Populaire de Genève, le 24 août 2011, qui dénoncèrent des massacres de civils kurdes: photo ci-dessus.

Malgré la propagande, le modèle turc d'Ennahda se livre toujours à des violations massives des droits de l’homme, mais ses pratiques antidémocratiques concernent la censure des media et l’incarcération de dizaines de journalistes, la répression menée contre le peuple kurde, y compris l’emprisonnement des enfants par centaines, au prétexte qu'ils seraient membres d'organisations terroristes. Où son donc passés nos vigilants ? Les primaires socialistes les ont-elles coupés du monde? Ou leur unique objectif est-il de dénigrer l'action du gouvernement ?
Qu'actuellement 57 journalistes dont 11 rédacteurs en chef ou directeurs de publication soient incarcérés indiffère notre presse dédiée au PS.
Lien PaSiDupes: FIFA est vigilance républicaine

La "vigilance républicaine" est-elle plus respectable ?

Lien PaSiDupes (février 2008)
Les actions menées début août à Nice ont rencontré peu d'écho dans les media qui n'ont pas relayé
Elles intervenaient avant les révélations venues de Genève:

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):