POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 2 février 2016

Notre-Dame-des-Landes : Ségolène Royal défie Manuel Valls

La ministre tire un trait sur les engagements du premier ministre

La ministre de l'Écologie commande
 un nouveau rapport à son administration...
Ils se fritent en public
Ségolène Royal n'a que faire de son premier ministre et n'hésite pas à le contredire publiquement. Avec le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), elle fait sa Taubira. La ministre de l'Écologie a annoncé par surprise qu'un nouveau rapport sera réalisé dans les deux mois afin d'évaluer des projets « alternatifs ou complémentaires » au projet existant qui suscite une forte opposition des milieux paysan, écologiste et altermondialiste. Elle a aussi précisé qu'elle excluait tout recours à la force pour vider la Zad.

Ces déclarations provocantes vont à l'encontre des positions que défend Manuel Valls depuis plusieurs mois. 

A l'occasion d'une rencontre avec le nouveau président de la région Pays de la Loire, Bruno Retailleau (LR), en décembre, le premier ministre assurait que les travaux auraient bien lieu. 
Fin janvier, devant l'Assemblée nationale, il envoya paître Cécile Duflot, alors qu'elle l'interrogeait sur la pertinence du projet.

"Ségolène Royal dit n'importe quoi"
En apportant son soutien aux opposants altermondialistes au projet, elle sème un peu plus la confusion dans les rangs du gouvernement. "La ministre rencontre les opposants au projet, contredit les conclusions publiques d'un dossier capable de créer de l'emploi dans la région, tout en piétinant l'autorité de l'État... 
"Une fois de plus Ségolène Royal dit n'importe quoi", s'insurge Bruno Retailleau, qui en appelle désormais au président Hollande pour trancher publiquement sur ce dossier devenu l'emblème de la mollesse de l'exécutif. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):