POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 6 février 2016

Manuel Valls hué au concert de Johnny Hallyday

Valls fait l'humain au concert de Johnny

Hallyday n'est plus la cible de la presse qu'il était avant 2012


Valls fait le show
La partie de ping pong de Valls et Juppé
Pour ne pas ringardiser le premier ministre, dans le septuagénaire, la presse hollandienne a redécouvert l' "idole des jeunes" ! Valls yéyé à Bercy, ça rappelle la partie de "beer pong" de Juppé en chemise à carreaux. Les people vont désormais se montrer aux concerts de Johnny Hallyday: ainsi le premier ministre Manuel Valls était-il au dernier concert de Johnny Hallyday à Bercy.

Ami de longue date de Johnny Hallyday par les femmes, le socialiste avait tenu à lisser son image lacérée par la gauche et plusieurs conflits sociaux.

L'épouse Valls, la violoniste Anne Gravoin, est une amie de Laeticia Hallyday. Or, elle a déjà eu l'occasion d'accompagner le chanteur et la la sortie nocturne du premier ministre ne justifiait pas la couverture médiatique dont il a bénéficié. Parmi les invités people dans les tribunes, Marc-Olivier Fogiel qui a félicité son ami sur Twitter, Jean Reno, Laura Smet et Nathalie Baye, son ex-épouse et maman de Laura, étaient aussi au rendez-vous, rapporte RTL et les autres.
Des raisons professionnelles justifiaient en revanche que Yodelice, alias Maxim Nucci, soit là, en tant qu'artiste, du monde musical, cette fois: il  a composé plusieurs chansons sur les derniers albums du chanteur. 

On retiendra les huées à l'arrivée du premier ministre 

Manuel Valls a encore semé le trouble. 
Qui l'eût su, sans les réseaux sociaux, puisque les organes de presse n'imforment pas: ils filtrent l'information.
nous a raconté un spectateur présent lors de la soirée. "A son arrivée, Manuel 

Valls s'est fait copieusement conspuer
.
Il s'est fait recevoir par des sifflets et "cela a un peu cassé l'ambiance..." 
Sur Twitter, plusieurs spectateurs témoignent de la scène.

Confirmation, puisque Libération n'en touche pas mot...

A-t-il répondu à la foule, comme aux députés, par des bisous ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):