POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 5 février 2016

Chazal contre TF1 : elle réclame un million d'euros de dommages et intérêts aux prud'hommes

Claire Chazal se croyait propriétaire de son poste

Une séniore qui a retrouvé du boulot 

Cette journaliste sexagénaire est passée sur le service public. C'est France 5 qui l'a recueillie le 18 janvier, alors que Delphine Ernotte veut faire du jeune et vient de congédier Julien Lepers, 66 ans, et alors que Michel Drûcker attend le passage de la charrette.

A quel prix France Télévisions l'a-t-elle embauchée aux commandes de l'émission Entrée Libre, si elle demande un million d'euros à TF1, cinq mois après son départ forcé ? Selon certaines informations, elle devrait percevoir entre 30.000 et 50.000 euros mensuels et aurait demandé une maquilleuse attitrée. Et quelle retraite-chapeau exigera-t-elle de la chaîne publique ?

C'est Michel Field, fraî­che­ment nommé patron de France 5, qui a décidé de la placer aux commandes d’Entrée libre, le maga­zine cultu­rel de la chaîne, à la place de Laurent Goumarre, de sept ans son cadet (1963), qui a créé cette émis­sion de toutes pièces, et que Field a tout simple­ment limogé. "Il en a gros sur le cœur, selon son entou­rage. Il n’a pas désiré ce départ", révèle l’heb­do­ma­daire VSD. Or, Michel Field est lui-même un ancien de TF1 où il remplaça Anne Sinclair en tant que présentateur, producteur de Public, abandonnée après deux ans...

TF1 va encore se faire racketter  

La journaliste vient de saisir le conseil des prud'hommes de Paris à la suite du rajeunissement des cadres de TF1, façon Ernotte, en septembre 2015. Dans un premier temps, le bureau de conciliation se tiendra le 5 juillet prochain. Cette phase est incontournable dans le cas d'un jugement "au fond", même si le salarié et l'employeur semblent irréconciliables. A l'issue de l'audience, si les parties ne trouvent pas d'accord, l'affaire sera renvoyée au bureau de jugement qui se tiendra quelques mois plus tard. 

Pourtant licenciée avec des indemnités de départ substantielles à sept chiffres, la journaliste réclame aussi des dommages et intérêts à son ex-employeur. 

La soudaineté de la séparation - pourtant évoquée par la rumeur depuis plusieurs années -  revêtirait-elle un caractère vexatoire pour la diva du 20h00 ? Pour l'heure, ses récriminations ne sont pas publiques. L'e-cone (réforme de l'ortografe autorise) de TF1 se croit maltraitée malgré une inamovibilité de 25 ans à ce poste, depuis 1991. 
Claire Chazal connaît bien la juridiction prudhommale, laquelle s'expose à un conflit d'intérêts puisque la plaignante y a elle-même siégé. Elle avait été élue en 2008 avant de démissionner.

Indécence de journaliste 

Chazal ne se prend pas non plus pour une queue de cerise.
Alors qu’elle réclamait 3,5 millions d’euros et que TF1 ne semblait pas disposé à débourser plus d’un million d’euros, un accord aurait finalement été trouvé à mi-chemin. La presse spécialisée affirme en effet que TF1 aurait accepté de verser 2,2 millions d’euros à son ancienne présentatrice vedette, bien qu'elle ait profité toutes ces années d'infrastructures télévisuelles et d'une équipe exceptionnels.
Elle devrait toucher 2.500 euros par quotidienne de 20 minutes, soit 12.500 euros par semaine. Un cachet qui pour­rait atteindre 45.000 à 50.000 euros par mois, selon les jours ouvrés, soit cinq fois plus que Laurent Goumarre qui était payé moins de 500 euros par numéro. Michel Field n'est pas seulement un libertin, c'est aussi un joueur de poker avec l'argent de la redevance télévisuelle et alors que France Télévisions crie famine.
Hazal gagne­rait désormais plus que Rémy Pflim­lin, l’an­cien patron de France Télé­vi­sions, dont les émolu­ments s’éle­vaient à 400.000 euros par an – et c’est d'autant plus indécent que les Français vivent sous la menace du chômage – et plus que David Puja­das, à la tête du 20h00 de France 2, dont le salaire avoi­sine les 12.000 euros."

Son régime fiscal privilégié de journaliste ne l'accable en outre pas et Chazal n'était pas payée avec des queues de cerises. 
Depuis qu'est connu le salaire mirobolant que lui verse France Télévisions, on fait désormais circuler le chiffre exorbitant du salaire mensuel de l'animatrice sur TF1 : 120.000€ par mois... Un montant trop élevé pour être vrai?
"Claire Chazal perçoit un salaire supérieur à 120.000 euros mensuels, l'un des plus importants de la chaîne, supérieur à celui du PDG, Nonce Paolini (76.600 euros mensuels, hors bonus et stock-options)," nous apprend Challenges (groupe de presse Perdriel, fondateur du groupe Le Nouvel Obs) qui n'y voit rien d'incongru. 
De quoi faire rêver les midinettes et rager les footballeurs. Et donner de l'appétit aux syndicalistes de la CGT ?

Claire Chazal n’est pas une femme d’argent. Elle l’at­tire malgré elle !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):