POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 16 novembre 2008

PS : duel de femmes au congrès de Reims

Royal a voulu la ‘féminitude’, elle l’aura !

Elles ne s’étaient pas déclarées ;
elles devront s’affronter
La motion Delanoë ne présentera pas de candidat
Delanoë-Hollande relèvent le défi Royal en donnant la parole aux militants. "Il ne faut pas ajouter de la division à la division". On peut les regarder s’étriper et garder sa dignité…
Par la voix de Kader Arif, député européen PS né à Alger en 1959 et secrétaire national aux fédérations, ils ont décidé de "ne pas présenter de candidat et de respecter la liberté de conscience de chaque militant". Mais ils adoptent le mode mineur, méthode ‘soft’ qui tranche avec la manière ‘hard’ et populiste de Sa Cynique Majesté Royal, avec la complicité des media.
Bébert de Paris a annoncé qu’il ne donnera pas de consigne pour le vote militant qui doit désigner jeudi …13 un Premier secrétaire du PS, après l'échec des négociations au Congrès de Reims.

Pour François Hollande, Stéphane Le Foll a affirmé, sans ciller : "Nous avons fait le choix de la responsabilité. Nous avons cherché des solutions. Il n'y en avait pas. Les motions C (Benoît Hamon) et D (Martine Aubry) voulaient être à la tête d'un rassemblement. Ce n'était pas négociable".
Il se justifie : la motion n'a pas donné de consigne de vote, "parce que d'un côté, il y a une conception du parti qui inquiète et de l'autre une ligne politique qui n'est pas la nôtre".

Aubry est la 3e candidate
Suite à l’absence totale d'accord entre les principaux ténors du parti, dont l’amère de Melle qui se donne pourtant le beau rôle, la maire de Lille, après Royal et Hamon, a déposé dimanche matin sa candidature au poste de Premier secrétaire du PS et au vote des militants socialistes jeudi prochain.

Dès l'annonce de la candidature de la Ch’tite Aubry, l'entourage de Bébert de Paris, favori qui ne se présente plus, fait front commun avec Royal contre Aubry: il a accusé la stricte "logique de blocage" qui a motivé l'attitude de la motion menée par Mme Aubry. Tout en prétendant 'ne pas ajouter de la division à la division'...

  • Pour l’équipe de Delanoë, dont Hollande, ex-concubin de Sa Cynique Majesté Royal, est un membre éminent, les partisans de Mme Aubry seraient responsables d’une absence de synthèse : ils "prennent la responsabilité historique de livrer le Parti à Ségolène Royal, dont ils se comportent comme des alliés objectifs", a-t-on ajouté dans l'entourage du maire de la capitale , contre toute vraisemblance. Mais les Ségollande ne sont-ils pas en train de laisser apparaître une alliance secrète des motions Delanoë(-Hollande) et Collomb-Royal qui ne les auraient divisés qu'en apparence ?

  • Le scénario qu'ils avaient élaboré est seulement inversé: Royal devait se rallier à Delanoë annoncé gagnant: le maire de Paris aurait occupé le poste de premier secrétaire et l'amère de Melle se serait proclamée candidate à la présidentielle 2012. Désirdavenir Royal devrait maintenant jouer tous les rôles...
  • La motion Royal, arrivée en tête d'un premier vote des militants le 6 novembre, avec 29%, est d'ailleurs donnée largement favorite pour ce nouveau scrutin de jeudi, "avec 80% des voix" jeudi prochain, selon un proche de Martine Aubry. Comme l’était Delanoë avant le 6 novembre…
  • Aucun commentaire:

    Publier un commentaire

    Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):