POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 7 mai 2012

Le multi-milliardaire socialiste P.Bergé ne faisait pas que financer Hollande

Sexe et identité nationale
 
 

Voici un aperçu de la litérature qu'il publiait le 10 novembre 2009:


"Plus de branlette espagnole !
Oubliez la brouette japonaise !
Exit la toupie québécoise !
Il faut baiser Français Monsieur !
Mais et le sida ? … Parce que la capote anglaise, interdite aussi ?


Pour vous qu’est ce qu’être français ?
Voilà la question posée sur le site du débat sur l’identité nationale chère à Eric Besson ! [Pour ne pas le stigmatiser?]
Je n’ai pas la même culture que dans certains pays, je ne parle par la même langue que d’autres. J’ai des modes de vies [au moins double] différents de certains… C’est une évidence.
Mais est ce que cela veut pour autant dire que je doive me définir comme français, respecter un certain nombre de critères ?
L’idée même de les définir me gêne ! Pas vous ?
Déjà avec la discrimination positive j’ai du mal.
En effet, encore il y a quelques jours, je parlais du problème supposé de discrimination raciale dans un grand parc d’attraction. Une personne de couleur [par opposition aux personnes sans couleur] qui y est employée me demandait si j’avais fait attention au personnel du parc car d’après lui, on ne voyait pas de discrimination.
Je lui ai alors répondu que je ne pouvais pas répondre car je ne faisais jamais attention à cela.
Par contre [ou "en revanche"], lui dire s’il y avait des bogosses parmi les employés oui ça je peux le dire et le prouver… mais pour le reste non et je ne veux pas avoir à le faire.
Ce qui me gêne dans la discrimination positive, c’est le besoin de vérifier, de compter. C’est tellement plus simple de fixer des quotas, de se dire, j’ai fait mon boulot, j’ai mes chiffres.
Et puis alors, comme l’ont proposé certaines associations, il faut se compter pour montrer combien ils sont et quelle part de la population que l’on représente… Montrer son pouvoir !
Les noirs, les arabes, les femmes, les juifs, les homos, les jeunes, les vieux, les beaux, les moches, les grands, les petits, les gros, les minces … et maintenant


Les Français se ressembleraient tous entre eux?
Ce n’est vraiment pas ma façon de voir les choses.
Le racisme, quelque soit sa nature est méprisable et condamnable et il existe.
Cependant ce n’est surement pas en obligeant des gens à engager des personnes issues de minorité visibles comme on le dit pudiquement sous prétexte qu’ils ont des quotas à remplir que l’on va changer la mentalité des gens.
Moi je préfère qu’on explique, qu’on explique encore, qu’on fasse comprendre à toutes ces personnes qu’elles sont dans l’erreur, dans le fantasme avec leur haine de l’autre sous prétexte qu’il ne lui ressemble pas. Et cela commence à l’école.
C’est plus dur, plus long, moins médiatique mais je pense que cela reste la meilleure des solutions.

Alors Monsieur Besson, je ne sais pas si le français doit être homo ou hétéro mais moi, je vais continuer à être moi-même, avec ma propre identité, avec mes quelques qualités et mes nombreux défauts. Je me sens beaucoup de points communs avec certains français, beaucoup moins avec d’autres. Et puis cela change selon les jours et les thèmes.
Je suis français, et pas tous les jours fiers de l’être croyez-moi et encore plus européen et puis râleur oui, j’aime râler… Tiens, vla ptet un vrai point commun !


3 commentaires :

  1. Ben voyons , dénigrer c'est facile mais quand il s'agit de flamby tout es permis

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui je croyais que ce n'était pas bien de profiter des largesses de ses amis, ça a un nom il me semble M. flamby

    RépondreSupprimer
  3. J'en ai connu qui se sont fait virer pour avoir accepté d'un client beaucoup mais vraiment beaucoup moins que cela.
    Mais le petit flamby peut tout se permettre
    Surnom bien trouvé qui me plaît

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):