POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 17 mai 2012

La féministe Pulvar sacrifie sa carrière à son concubin


La nomination de Montebourg oblige Audrey Pulvar à arrêter son émission sur France Inter


Pulvar plie, "d'un commun accord"...



Ils n'aiment pas les riches,
mais veulent tout:
le beurre et l'argent du beurre


Audrey Pulvar a négocié avec France Inter l'arrêt à partir du 21 mai de son émission   diffusée du lundi au vendredi entre 6 heures et 7 heures, à la suite de la nomination au gouvernement de son compagnon, Arnaud Montebourg.
"La direction de France Inter, avec Audrey Pulvar, réfléchit dès à présent à la place que celle-ci pourrait occuper au sein des programmes de la chaîne à la rentrée de septembre 2012", a ajouté France Inter.
La journaliste anime la tranche de 6H00-7H00 depuis deux ans et sera remplacée à partir de lundi par Eric Delvaux, rédacteur en chef de l'émission.
Arnaud Montebourg a été nommé mercredi ministre en charge du Redressement productif.


Audrey Pulvar, 41 ans, va-t-elle rester  chroniqueuse à l'émission de Laurent Ruquier "On n'est pas couché" sur France 2.
"Nous ne sommes pas dans l'urgence pour le cas Audrey Pulvar", a expliqué la direction de France Télévisions.
"France Télévisions a du temps car pendant la campagne des législatives, l'émission de Laurent Ruquier n'aura pas d'invités politiques. Une discussion avec l'intéressée, la maison de production et la chaîne aura lieu le moment venu", a ajouté la direction.
La direction a précisé qu'Audrey Pulvar n'est pas une salariée, mais une "collaboratrice" de France 2.
Audrey Pulvar est une intermittente des media
avait été écartée d'antenne une première fois fin 2010, lorsque son compagnon avait annoncé sa candidature à la présidentielle. iTélé avait suspendu son émission d'actualité par "prudence", "éthique" et "déontologie" et France Inter lui avait retiré son interview politique de 7H50.
"J'ai cru pouvoir être jugée sur pièces... A tort", réagira, amère, la journaliste, qui contre toute évidence, se dit "féministe assumée, revendiquée et prosélyte".
Lors de la campagne présidentielle, plusieurs élus UMP ont mis en cause son objectivité, après des entretiens de personnalités politiques à "On n'est pas couché". Pour que son parti-pris ait été dénoncé, il a fallu qu'elle dépasse vraiment les limites délétères de la profession
"J'ai beau me débattre pour dire que je fais mon travail en fonction des lieux où j'exerce, que je parle en tant que femme indépendante et non en tant que femme de, je sens bien que beaucoup de journalistes ne sont pas à l'aise avec ça", a-t-elle prétendu dans un entretien au  très complaisant  hebdomadaire socialiste les Inrockuptibles dont le propriétaire possède également le journal Le Monde qui a fait campagne  pour F. Hollande.


4 commentaires :

  1. Voilà ce que j'ai trouvé sur un autre blog ,alors
    les histoires de Pulvar , pouf pouf , faut-il sortir nos mouchoirs !!!

    LES BOBOS

    La gauche bobo,
    Composée de bonobos
    Et de beaufs cocos
    Et même certains maos
    Va nous vraiment faire bobo.

    Ils aiment les prolos
    Mais faut faire le distinguo :
    Les franco-prolos
    C’est pas beau,
    Mais devant les cas-sociaux
    Ils deviennent dévots.

    Ils vivent là-haut
    Et se prennent pour des gauchos.
    Mièvres et déloyaux
    Imbus de leur égo
    Ils n’aiment que leurs égaux.

    Ils nous prennent pour des veaux
    Quand ils font leur show.
    Et devant l’échec de leurs placebos,
    Ils accusent la météo
    En disant que les faits sont déloyaux.

    Ils rêvent d’un peuple robot
    Dirigé par des cabots,
    Mais si on la ramène trop
    C’est la censure illico-presto
    A la liberté ils opposent leur véto.

    Avec leurs mensonges royaux
    Ils mettent leurs beaux idéaux
    Au service du chaos
    Mais avant de dire tchao
    Ils mettront la France K.O.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lu anonyme et pris bonne note ; Bravo anonyme.

    Je lis aujourd'hui dans un journal régional ( Alsace ) en gros titre s. vous p. :

    Le premier conseil des ministres met l'accent sur l'exemplarité .

    LAQUELLE CELLE DE LEUR CAMPAGNE , ALORS LÀ nous craignons le pire.

    Vu ailleurs :

    L’écrivain Renaud Camus :

    L’écrivain Renaud Camus censuré par ses 2 éditeurs… Jets privés… Drapeaux étrangers et violences francophobes le soir de son élection… Le journaliste Pierre Salviac licencié… Reniement sur le blocage du prix de l’essence… Impossibilité de renégocier le traité européen… Mensonges sur le retour des retraites à 60 ans…
    Et il n’est pas encore entré en fonction ! Voilà donc le fameux modèle de la « démocratie sociale » en application.
    Encore un an, et les mots « citoyen », « solidaire », « démocratie participative » et autres novlangues, vont devenir des coquilles vides.
    En tout cas, c’est bien la première fois que le changement est fini, avant même d’avoir commencé !

    Alors Pulvar , sacrifier sa carrière !!! , c'est encore se moquer du monde car de toute façon elle ne sera pas licenciée .

    RépondreSupprimer
  3. La presse :

    "« Bémol sur la baisse des salaires des patrons… bémol sur le blocage du prix de l’essence… bémol sur les retraites à 60 ans… bémol sur la traité européen… bémol sur la liberté des journalistes… »
    A force de crier, le mou est devenu bêêêê… mol."

    Pour l'instant ce ne sont que des décrets qui sortent , puisque pour les lois il faut attendre les législatives . Alors .......comme j'ai lu plus haut : pouf pouf pouf

    RépondreSupprimer
  4. Bemol sur tout.............D'aprés les socialistes, les médias et les sympathisants économistes, les crises financières sous la présidence Nicolas sarkozy n'existaient pas ................Une semaine aprés l'election du patapouf, la crise est là, et plombe l'europe.........Ils continuent à enfumer la tête des électeurs avec les mesurettes, 25% d'augmentation pour la prime de rentrée et puis quoi????????Je cherche.........

    Non en ce moment le directeur d'école Patapouf et ses éléves se congratulent et redigent un contrat de bonne conduite et de bonne moralité........Bientôt un ministère de la vertu et de la bonne conduite.......

    ......Sur le plan déontologique, comme M. Ayrault l'avait laissé entendre, l'ensemble des ministres ont signé une charte qui rappelle certaines "règles" et vise "à écarter tout risque de conflit d'intérêts", selon Najat Vallaud-Belkacem. "Dans les jours à venir, les ministres sont invités à remplir "une déclaration d'intérêt", a-t-elle précisé.........

    J'espere que la porte parole la première va montrer l'exemple.......
    Parce que les conflits d'interets elle sait ce que c'est

    http://voxmaroc.blog.lemonde.fr/2012/02/10/najat-belkacem-l%E2%80%99espionne-du-roi-qui-se-reve-a-l%E2%80%99elysee/

    Le non cumul des mandats on verra ça fin juin........ils sont pas fous non plus........si jamais il y a cohabitation, ils sauvent la gamelle.......ceux qui risquent de ne pas être elu député ne seront plus ministre, donc ils ne se presentent pas, on prend pas de risque.

    Ce que je remarque aussi avec la nouvelle brochette de ministres, c'est que la plupart sont fonctionnaires ou haut fonctionnaires, avocats etc.........pas un ingenieur, pas un scientifique, aucun de la société civile en fait..........que des pantouflards de la république pour la majorité comme le premier d'entre eux le President Patapouf ................

    Tant que des gens pourront faire pendant 30 ou 40 ans de la politique, le systéme est pourri par eux même. Ils ne pensent les uns et les autres qu'à leur reelection, ils ne pensent pas à leur pays...........

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):