POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 22 mai 2012

C. Duflot est tombée sur un "connard" de journaliste de plus


Après Mélenchon, Madame la ministre Cécile Duflot insulte un journaliste

Un journaliste (d'investigation) nous apprend que Cécile Duflot est "une tête à claque "...Mais que dire de la solidarité confraternelle des journalistes "insolents" qui harcèlent la droite, mais tolèrent sans broncher que la gauche radicale insulte un des leurs ? « Connard » dans la bouche d'une ministre de gauche est une gâterie, un compliment qui vaut bien une médaille.Les mots doux écolos

Le journal L’Union Champagne Ardennes rapporte une concertation, comme les recommande ce pauvre Ayrault, entre Cécile Duflot au langage de camionneur, et le journaliste Bruno Testa, au restaurant bio de la rue des Moulins de Reims.
Slate a interrogé le journaliste Bruno Testa sur les amabilités qu'il échange avec Cécile Duflot par articles et tweets interposés.







Bruno Testat, journaliste  à L’Union, le grand quotidien de la région Champagne-Ardennes, n’a visiblement pas apprécié l’attitude méprisante de Cécile Duflotlors d’un déplacement à Reims. Il le fait savoir tout en élégance et en courroux dans un article publié mercredi 1e février:Ca commence par un «tête à claques», ça continue par une comparaison  avec «le puits sans fond de son regard bovin qui a vu passer plus d'un train» et se conclut par une attaque contre l'«autiste verte» qui joue «avec ses téléphones comme d'autres jouent avec leur sex-toy dans leur bain».




Un article qui serait sans doute passé relativement inaperçu si Cécile Duflot elle-même ne l’avait pas signalésur son compte Twitter quelques heures après sa publication avec un message où elle qualifie son auteur de «connard».
"A voir en face de soi (Cécile Duflot) ne pas lever le nez de ses deux téléphones, pire que Nicolas Sarkozy durant sa grande période, ignorer les journalistes qu’elle avait pourtant invités, ça couperait l’appétit même du journaliste le plus alimentaire.st comme ça que doucettement j’ai senti comme une irritation monter, alors que la carotte est censée rendre aimable et la betterave rouge prévenir la démence.Pour dire les choses autrement, et employer une métaphore champêtre, Cécile Duflot commençait à me les brouter menu. On avait beau faire remarquer à la fille de cheminot que ses deux téléphones même ornés d’un porte-clef avec trois petits moutons, ce n’était pas très écolo et même pour tout dire pas très poli, rien à faire. Nos remarques tombaient dans le puits sans fond de son regard bovin qui a vu passer plus d’un train. [Ou un avion pour un weekend aux Maldives] Peut-être que Cécile habituée des télés, des grands journaux, des vedettes journalistes, s’ennuyait-elle à l’idée de commenter la campagne (à) des esprits arriérés de la Marne…

Mimétisme écolo

Peut-être Cécile la Crécelle en avait-elle tout simplement marre… Je ne le saurai jamais. Car malgré l’attrait du veau Marengo, j’ai préféré fuir et laisser notre autiste verte jouer avec ses téléphones comme d’autres jouent avec leur sex-toy dans leur bain. Cécile Duflot effectivement bovine, répondit, dans un tweet : « regard bovin, sex toy -> 1 journaliste mais 1 connard … »Puis, hautaine, un autre tweet : « plus la peine de m’insulter pour que je vous fasse de la pub comme une bêtasse » (note de JPG : bêtasse ou pétasse ?).Et dire qu’elle écrivait, peu de jours auparavant « aimer la presse locale et régionale : je réponds toujours avec attention aux petites radios indépendantes et aux étudiants journalistes. » On voit ça, en effet.Moralité : même en jeans, une pimbêche faux-cul reste une pimbêche faux-cul."A noter que l'insulte fait grimper les scores aux élections:Mme Duflot qui part de 2,26% avec Gro-Eva Joly à la présidentielle vise probablement les 11,05 de Mélenchon, autre grossier personnage.

2 commentaires :

  1. Autre bel exemple de la contradiction socialo communiste , le pire est que pour eux : le n'importe quoi est autorisé et devient la règle .

    Mais où sont passés les gens sensés ????

    Le pirate des contes d'enfants disait :

    " D'accord ou pas d'accord "

    " Pas d'accord , tu passes par-dessus bord "

    DANGER : La mer va déborder

    RépondreSupprimer
  2. "Et dire qu’elle écrivait, peu de jours auparavant « aimer la presse locale et régionale : je réponds toujours avec attention aux petites radios indépendantes et aux étudiants journalistes. » On voit ça, en effet."

    "on voit ça en effet " ..... pourquoi ? ce journaliste est étudiant en journalisme ? il s'agit d'une petite radio indépendante ?

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):