POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 29 mai 2012

Hollande a commencé à placer ses hommes dans la haute fonction publique

Nomination d'un proche de l'Élysée à la préfecture de police de Paris 

Une nouvelle promesse non tenue


Hollande avait promis que “le pouvoir au sommet de l’État” serait “exercé avec dignité mais simplicité, avec une grande ambition pour notre pays et une scrupuleuse sobriété dans les comportements”.


Dans son premier discours de président de la République, Hollande avait pourtant donné des assurances

Le chef de l’État avait également tenu à revenir sur la question des nominations dans la haute fonction publique. 
Le président de la République  avait rendu hommage à la fonction publique. “La France a la chance de disposer d’une fonction publique de grande qualité, a-t-il dit. Je veux lui dire ma reconnaissance et l’attente que je place en elle et dans chacun de ses agents”. 
François Hollande avait bien parlé :  “l’État sera impartial parce qu’il est la propriété de tous les Français et qu’il n’appartient donc pas à ceux qui en ont reçu, pour un temps limité, la charge”.

Le changement, ce n'est encore pas maintenant !

Bernard Boucault, un proche du secrétaire général de l'Élysée, Pierre-René Lemas, remplace sans délai l'actuel préfet de police de Paris Michel Gaudin.

Michel Gaudin, actuel préfet de police de Paris, va être débarqué demain de son poste à l'issue du conseil des ministres. 
Il a droit un lot de consolation : il sera nommé au Conseil d'État. 


Bernard Boucault, un énarque de 63 ans, né le 17 juin 1948 à Blois en Loir-et-Cher, était  directeur de l'ENA, institution pourtant décriée par la gauche qui considère maintenant qu'il a le profil idéal pour occuper ce poste sensible. 
Il a travaillé depuis 30 ans dans de nombreux cabinets de gauche, notamment aux côtés de Jacques Delors, Pierre Joxe et Daniel Vaillant. Préfet de Midi-Pyrénées quand Jospin était Premier ministre, puis préfet des Pays de la Loire, ce qui en fait un proche de Jean-Marc Ayrault, Bernard Boucault avait été recasé après 2007 par Nicolas Sarkozy. 

2 commentaires :

  1. Disons simplement que "Normal 1er" installe sa cour pour mieux pouvoir régner. Espérons seulement que la Pompadour n'ait pas, en plus, son mot à dire.

    RépondreSupprimer
  2. Ben voyons ,

    j'avais dit que je serai le président de tous les français
    C'EST FAUX

    j'avais dit que ..........

    Pas la peine de continuer il fait tout pour dominer , pour la gauche , les autre français n'existent plus

    sauf s'ils réagissent en masse aux législatives pour faire entendre leurs petites voix.

    Je pense très fort qu'on va y arriver ou alors je suis entouré
    par des ...... encore plus mous que Flamby !!!
    est-ce-que cela peut exister ???

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):