POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 2 août 2018

Rixe entre rappeurs à Orly: plus de muscle que de talent et de cervelle

L'aéroport porte plainte contre 14 individus dont les rappeurs



Le groupe Aéroports de Paris (ADP) a porté plainte jeudi contre 14 individus, dont les rappeurs Booba et Kaaris, après la bataille rangée à laquelle ils ont participé avec leurs entourages, la veille, à l'aéroport d'Orly, a annoncé une porte-parole d'ADP.
Les faits, filmés par des passagers, se sont déroulés vers 15h00 mercredi dans une salle d'embarquement du hall 1 du terminal Ouest, et ont entraîné des retards de vols, la fermeture temporaire d'un hall, ainsi que des dégradations dans une boutique de produits détaxés (duty free).

Les motifs de la plainte sont "trouble à l'ordre public" avec préjudice d'image et financier et "mise en danger de la vie d'autrui", car "la rixe a empêché la mise en place d'un périmètre de sécurité autour d'un bagage abandonné", a précisé ADP. 
Selon la porte-parole, sept vols ont subi des retards de 15 à 30 minutes car les passagers ont dû être ré-orientés vers une autre salle d'embarquement.

Les rappeurs et des proches qui ont participé à la rixe - quatorze personnes au total - ont été placées en garde à vue pour violences volontaires dans les locaux de la Police aux frontières (PAF), chargée de l'enquête. Les fauteurs de troubles ont passé la nuit en garde à vue, a indiqué le Parquet de Créteil.

Sur les vidéos largement relayées sur les réseaux sociaux, on voit des hommes échanger des coups de poings et de pieds entre les rayons d'une boutique de duty-free et dans les couloirs de l'aéroport, très fréquenté en cette période estivale.

Le rap est une musique de paix et d'amour

Image associée
Les rappeurs Booba et Kaaris (ci-contre) sont impliqués dans des troubles à l'ordre public avec des membres de leur entourage : les primates se sont donnés en spectacle en se battant comme des chiffonniers, provoquant la fermeture temporaire du hall 1 du terminal ouest et des retards de vols. 
Dans des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par des passagers, on voit des "grands garçons" pleins de muscles se tabasser entre les rayons d'une boutique et dans les couloirs d'une salle d'embarquement de l'aéroport. 

Les deux rappeurs se rendaient chacun de leur côté à un concert à Barcelone, a indiqué une source aéroportuaire.
Résultat de recherche d'images pour "Booba"
A 41 ans, Booba, 1,92 m, est le fils d'un père mannequin sénégalais et d'une mère greffière belge. Il est au centre d'une multitude de polémiques : ainsi est-il accusé de proférer des mensonges sur son vécu et de renier la religion juive de sa mère. Mais ce sont les rivalités de gangs de rappeurs intolérants et violents qui ponctuent sa carrière musicale. 
Les premiers clashs opposent Booba à un autre rappeur, Fabe, en 1997, qui dénonça en lui "Des Durs, des Boss... des Dombis (bidons) ! Il sera incarcéré en 1998 pour avoir braqué un taxi. Provocateur, il s'en est pris à Sinik, Diam's et Matt Pokora dans la chanson D.U.C : "Les négros sont déclassés par Pokora, Diam's et Sinik, la honte négro." Tant et si bien qu'en octobre 2008, Booba se produisant sur la scène d'Urban Peace 2 se fit huer et insulter. En décembre 2010, le métis blâme cette fois le journaliste Harry Roselmack en lui reprochant d'avoir véhiculé une mauvaise image des banlieues parisiennes. Le 23 mai 2012, des coups de feu sont tirés par des figurants alors qu'il tourne en Martinique pour son clip A4. Le 27 août 2012, à Skyrock pour le Planète Rap, Rohff manifeste son hostilité envers l'animateur Fred Musa qui aurait déclaré que Rohff n'assumerait pas d'avoir critiqué sur Twitter la playlist musicale de Skyrock, qu'il juge trop dance et pas assez rap et en profite pour injurier Booba en direct en le qualifiant de "zoulette" (gonzesse).

Image associéeEn juillet 2014, Booba (ci-contre) pousse un coup de gueule sur son compte Instagram, suite à de nombreux commentaires en faveur de la Palestine dans le conflit israélo-palestinien. Excédé par le flot de messages de soutien aux Gazaouites, il qualifie les internautes de pseudo-militants, assurant que ceux qui veulent aider doivent se rendre sur place ou de se taire. Tariq Ramadan monte au créneau en accusant Booba d'être en faveur des Israéliens de par sa passivité et sa critique de ceux qui soutiennent les Palestiniens.

En 2014, Booba et le rappeur Kaaris entament déjà une relation conflictuelle, à la suite des propos de Kaaris lors de l'émission Planète Rap sur la radio Skyrock. Depuis, les deux rappeurs s'envoient régulièrement des piques aussi bien en chanson que sur les réseaux sociaux. Booba s'amusant surtout à endosser un rôle de père, pour rappeler qu'il est celui qui a fait connaître Kaaris au grand public.
Résultat de recherche d'images pour "kaaris"Selon Booba, Kaaris aurait eu peur de participer à une vidéo de soutien dans le cadre du clash contre Rohff et la Fouine.

Kaaris, né il y a 38 ans à Cocody, Abidjan (Côte d'Ivoire) dans une famille chrétienne avec une mère très pratiquante, il s'est rapidement converti à l'islam, allant rejoindre des voisins camerounais musulmans, dès l'âge de 6 ans.
A François Hollande qui a déclaré au sujet des footballeurs: "La Fédération, ce n’est pas tellement des entraînements qu’elle devrait organiser, ce sont des formations. C’est de la musculation de cerveau." Ces propos ont blessé Kaaris qui a immédiatement riposté. "Les footballeurs, ils ne sont pas demeurés du tout [Comme le démontre la castagne publique entre les rappeurs barbares, à Orly]. 
Résultat de recherche d'images pour "zidane coup de boule"
Pour devenir pro, il ne faut pas juste des jambes, mais aussi un cerveau : tu dois choisir le bon agent, le bon club au bon moment, bien placer ton argent… Peut-être que le président Hollande ne comprend pas ça. Zinedine Zidane, lui, il est hyper intelligent. Déjà, il ne parle pas beaucoup. Et on n’a jamais rien entendu de vraiment négatif sur lui [on a toutefois assisté à un "coup de boule" de son idole, le 9 juillet 2006, lors de la finale de la coupe du monde de football à Berlin, opposant la France à l'Italie]. Il est comme Jean-Jacques Goldman. Ces gars-là sont très hauts et ne sont jamais critiqués, c’est fort. D’autant que plus tu as du succès, plus tu as de la pression. Pour résister à tout ça, il faut être intelligent."


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):