POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 15 août 2018

Des mal-logés ont manifesté devant l'appartement de fonction de Benalla

Ces mal-logés se sont-ils rassemblés spontanément devant la dépendance de l'Elysée?

Le bâtiment du 11 quai Branly, à Paris, dépendance de l'Elysée où devait être logé Alexandre Benalla
Les appartements du palais de l'Alma occupent un vaste quadrilatère 
sur le quai Branly, contigu au musée du quai Branly.
L’attribution des quelques 60 appartements du 11 quai Branly, à Paris, relève de la compétence du directeur de cabinet. 

Ce bâtiment, situé quai Branly, abrite une soixantaine de logements que Patrick Strzoda peut attribuer au personnel de l'Elysée, à des hauts-fonctionnaires ou des favoris, comme Alexandre Benalla. Pendant longtemps, ses bénéficiaires ne payaient ni loyer, ni charges, ni impôts..

Quelques dizaines de militants de l'association Droit au logement (DAL) et de personnes mal-logées ont manifesté à Paris mardi 14 août. 
Et ils ont choisi pour leur action un lieu symbolique : ce bâtiment du 11 quai Branly où se trouve le logement de fonction qui avait été attribué à Alexandre Benalla, rapporte Le Parisien.

Rendez-vous au ministère

"Monsieur Macron, nous aussi, on veut un logement", ont scandé les manifestants. Le DAL réclame un relogement pour 300 familles de région parisienne, mal-logées ou à la rue.

Cette référence à l'affaire Benalla n'a pas été infructueuse: l'Elysée a aussitôt baissé pavillon. "On a obtenu ce qu’on voulait, a affirmé une militante au Parisien. Nous avons rendez-vous jeudi avec le directeur de cabinet du préfet et avec le ministère du Logement."

L'Elysée avait reconnu avoir attribué à Alexandre Benalla un des appartements de cette résidence.  Mediapart avait publié une liste récente des protégés de Macron qui y sont hébergés. 
C'est aussi là qu'habitaient Anne Pingeot et Mazarine, la fille cachée de François Mitterrand.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):