POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 20 août 2018

Affaire #BalanceTonPorc : la féministe Asia Argento n'hésite pas à accuser les honnêtes gens

"Bien sûr, certains vont se jeter sur l'affaire pour dénigrer les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc," selon la harceleuse Asia Argento
La pédophile aurait payé un homme qui l'accusait d'agression sexuelle

La moralité mise en question de cette figure de proue du mouvement #MeToo, elle se rebiffe : après avoir accusé le producteur Harvey Weinstein de viol, l'actrice italienne Asia Argento aurait versé de l'argent à un homme qui affirmait qu'elle l'avait agressé sexuellement à l'âge de 17 ans, a rapporté dimanche le New York Times.

Un montant de 380.000 dollars aurait été versé à un acteur et musicien de rock américain,  Jimmy Bennett, qui assure qu'Asia Argento l'a agressé sexuellement dans une chambre d'hôtel en Californie en 2013, selon le New York Times, qui cite des documents envoyés au journal par une source non identifiée.

Les avocats de Bennett ont décrit la rencontre à l'hôtel comme une "agression sexuelle" qui a traumatisé le jeune acteur, menaçant sa santé mentale. Sa déclaration d'intention de poursuite en justice contre Asia Argento portait sur une demande de 3,5 millions de dollars de dommages et intérêts pour lui avoir "infligé de manière intentionnelle une détresse émotionnelle et des pertes de salaire suite à une agression sexuelle", selon le journal.

Un "deal" conclu en avril 2018.
Résultat de recherche d'images pour "sexy Jimmy Bennett"
A l'époque des faits, il avait 17 ans et deux mois, alors que la cougar était âgée de 37 ans. Or, l'âge légal du consentement à une relation sexuelle en Californie est de 18 ans. Le journal a déclaré avoir essayé, sans succès, à plusieurs reprises, d'obtenir un commentaire de la part d'Asia Argento ou de ses représentants.
Les conditions de l'accord, incluant un calendrier de paiement, auraient été finalisées en avril de cette année, selon les documents vus par le journal. Selon ces documents, l'avocate d'Asia Argento, Carrie Goldberg, a décrit l'argent comme "aidant M. Bennett".

L'actrice italienne est l'une des premières à avoir accusé publiquement le magnat hollywoodien Harvey Weinstein de l'avoir violée. Elle est devenue une voix importante du mouvement #MeToo après avoir raconté avoir été violée par le producteur dans sa chambre d'hôtel pendant le festival de Cannes en 1997, alors qu'elle avait 21 ans. Lors de la soirée de clôture du festival de Cannes 2018, sans honte, l'actrice, réalisatrice, scénariste, mannequin, DJ et chanteuse italienne, prête à tout, avait lancé au public: "les choses ont changé. On ne va plus vous permettre de vous en tirer sans être inquiété".

A l'origine du hashtag #Balandetonporc, Sandra Muller réagit aux révélations sur cette féministe du mouvement #MeToo accusée d'agression sexuelle...

L'actrice et réalisatrice italienne Asia Argento affirme avoir été violée par le producteur américain Harvey Weinstein.En octobre 2017, L'Express prit fait et cause pour la féministe: l'hebdomadaire titra "Affaire Weinstein: la double peine d'Asia Argento, victime de 'slut-shaming' ". "Depuis qu'elle a témoigné sur son viol présumé, l'actrice italienne est critiquée, certains l'accusant d'avoir cédé aux avances du producteur pour sa carrière. Elle s'est réfugiée en Allemagne." Et de tirer sa conclusion : certains "doutent qu'elle ait été abusée. Du "slut-shaming", en somme. "

L'Express n'a pas vérifié ses sources auprès de ses confrères...
Résultat de recherche d'images pour "shirtless Jimmy Bennett"
"Même d'autres actrices italiennes se sont désolidarisées d'Asia Argento. Comme Maria Grazia Cucinotta qui a sous-entendu qu'il était toujours possible de refuser les promotions en échange de prestations sexuelles. Celle-ci affirme avoir souvent dit "non", sans que cela ait eu des conséquences sur sa carrière. "Il faut avoir le courage de dénoncer immédiatement de tels faits et de ne pas attendre 20 ans. A moins que vous aimiez la personne qui vous courtise et là c'est une autre question. Dans ce genre d'affaires, on ne sait jamais où commencent les ragots et où se situe la véritable histoire", a-t-elle réagi auprès de la Corriere della Sera

Le journal italien Libero est l'un des premiers à avoir remis en cause la sincérité du témoignage d'Asia Argento. "Céder aux avances d'un boss, ce n'est pas un viol mais de la prostitution", écrit-il en Une, ajoutant: "D'abord, elles s'offrent puis elles se plaignent et prétendent se repentir." Ce à quoi l'intéressée a vivement répondu sur Twitter qu'elle allait saisir la justice pour "atteinte à la dignité et la réputation"...

Image associée
Plus proche, Le Point révéla que l'ancien compagnon d'Asia Argento a aussi lancé une alerte, en affirmant que l'actrice était "flattée" par les avances d'Harvey Weinstein. Sous-entendant ainsi qu'elle en avait profité. Auprès de Variety, l'actrice s'est plainte d'avoir été "dénigrée par les médias italiens, ce qui est médiéval". Depuis Berlin, elle a affirmé sur Instagram qu'elle se "ressourçait" avant de reprendre "la bataille".


La militante féministe exemplaire est à son tour accusée d'agression sexuelle par un jeune comédien, Jimmy Bennett. Selon le New York Times, le crime sur mineur aurait eu lieu alors qu’il avait 17 ans. "L’arroseuse arrosée, a tweeté direct Franz-Olivier Giesbert. On ne se méfie jamais assez des marchands de vertu, des donneurs et des donneuses de leçons. Ce sont les pires ennemis de leur cause." A quoi Eric Naulleau a relancé d’un "Après l’argent n’a pas d’odeur, l’Argento n’a pas d’honneur"...

Sandra Muller, à l'origine du hashtag #BalanceTonPorc en France, ne se démonte pas.
"L’affaire ne doit pas remettre en cause le mouvement de libération de la parole des femmes et des victimes d’agression et de harcèlement", estime-t-elle. 

A la question "les révélations sur Asia Argento sont-elles un coup dur pour le mouvement #MeToo ?", 

la journaliste Sandra Muller prévient, sans se troubler, que "ce n’est malheureusement ni le premier, ni le dernier dossier de la sorte qui sortira. "J’ai toujours prôné la dénonciation avec #Balancetonporc, et non la délation et l’anonymat," se défend-elle. Or, là, c’est une source non identifiée qui a envoyé les documents au New York Times, qui plus est de manière cryptée. 
Muller serait-elle une 'complotiste' ? "En plein procès Weinstein. Après l’arrestation pour possession de drogue de Rose McGowan, puis les mails échangés entre le producteur et une victime de viol, nous entrons dans une nouvelle ère là. Constituer des dossiers va être le nouveau jeu. Weinstein a lancé des enquêtes sur toutes les femmes qui l’accusent, près de 100."

La moralité d'Asia Argento n'interpelle pas les milieux féministes.
Muller n'en démord pas. "J’ai du mal à me dire qu’Asia Argento se serait engagée comme elle l’a fait, si elle avait fait quelque chose de mal, qu’elle avait quelque chose à se reprocher. Mais le mouvement #MeToo et #Balancetonporc, ce n’est pas seulement elle, qui est d’ailleurs peu connue aux Etats-Unis, c’est aussi Rose McGowan, Alyssa Milano, etc."

Si on en doutait, il apparaît clairement que le débat est politique.
Résultat de recherche d'images pour "sexy Jimmy Bennett""Bien sûr, certains vont se jeter sur l’affaire pour dénigrer tout le mouvement. Il ne faut pas leur donner plus de crédit que ça, ces 5 % sont ceux qui font le plus de bruit, et parfois de mal, car ils veulent garder le pouvoir et l’utiliser sur qui bon leur semble. Ceux qui vont crucifier Asia Argento sont les mêmes qui demandaient de ne pas condamner trop vite Weinstein​, d’attendre son procès.



On part donc du principe que les faits reprochés à Asia Argento sont exacts. Alors qu'on hurlait au respect de la présomption d'innocence pour Weinstein et consorts. Bon.

Le mouvement #MeToo concerne tout le monde, pas que les femmes. Je défends aussi les hommes et les personnes trans. On ne défend pas une guerre des sexes, même si certains font exprès de ne pas comprendre. Le souffle est déjà là, et plutôt féminin, c’est vrai, car les femmes sont les premières victimes d’abus de pouvoir, un pouvoir entre les mains des hommes.
Résultat de recherche d'images pour "sexy Jimmy Bennett"
Des représentantes du mouvement #MeToo, c’est celle que je connais le plus, avec qui je m’entretiens le plus. Elle continue de répondre aux victimes personnellement, alors qu’elle reçoit des balles dans sa boîte aux lettres. Elle privilégie son engagement pour les victimes plutôt que sa carrière cinéma".
En même temps, le Festival de Cannes lui a donné un coup de boost.
Lien PaSiDupes
Récompensera-t-il le prochain film de la victime?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):