POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 25 août 2018

Mélenchon, contesté à LFI : un député sur quatre boude son université d'été

Mélenchon tente de fédérer les gauches, faute de pouvoir les unir sur son nom

Quatre des dix-sept députés de la France insoumise
, dont François Ruffin, ont boudé l'université d'été du parti.


Un élu du peuple se doit-il d'être débraillé ?
Les relations se seraient-elles rompues ?
Député LFI, François Ruffin a brillé par son absence, invoquant des "raisons personnelles" lors des "AmFis", l'université d'été du parti qui se tient du 23 au 26 août à Marseille.
Pourtant, le député de la Somme était prévu sur le programme de l'université.
Résultat de recherche d'images pour "francois Ruffin"
Sa participation était annoncée lors de tables rondes, et notamment sur le thème du populisme. Si trois autres néo-députés Insoumis rebelles - Bénédicte Taurine (42 ans, Ariège), Jean-Hugues Ratenon (51 ans, La Réunion), Muriel Ressiguier (ex-communiste de 40 ans, Hérault) - étaient également absents, François Ruffin, 43 ans, reste celui des dix-sept élus du parti qui était le plus médiatisé, notamment pour son relâchement vestimentaire et ses déguisements. 

Des désaccords lors de la "Fête à Macron"

Résultat de recherche d'images pour "francois Ruffin"
"Il est en vacances avec ses enfants, l'année politique a été chargée", a justifié un député de la France insoumise au Figaro. Mais l' absence de l'ombrageux élu relance la question de sa relation avec le reste des députés de la France insoumise, et particulièrement avec Jean-Luc Mélenchon, le chef de file du parti

Résultat de recherche d'images pour "francois Ruffin"
Le 5 mai dernier, lors de la manifestation de la "Fête à Macron", le député de la Somme avait refusé de rejoindre le bus de ses collègues députés, trop "joueurs de foot" pour lui.

Pour Gaël Brustier, conseiller politique au service de Julien Dray, puis d'Arnaud Montebourg, et invité récurrent de Slate "[François Ruffin représente] un "populisme de gauche » — façon Podemos (extrême gauche) — [...], tout en s'affirmant authentiquement "social-démocrate", sa façon d'occuper l’espace traditionnel du PS en le chassant de ses dernières terres."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):