POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

dimanche 11 décembre 2016

Présidentielle : en meeting, Emmanuel Macron "hurle" "à pleins poumons" au micro de la Porte de Versailles

Les chaînes d'Etat d'info en continu ne roulent pas pour Macron

France Info ridiculise le candidat para-socialiste 
en instrumentalisant les réseaux sociaux qu'elle décrie pourtant par ailleurs 


Le candidat Emmanuel Macron a hurlé "ce que je veux, c'est que vous alliez faire gagner notre projet", lors de son meeting parisien à la Porte de Versailles, samedi, suscitant des rires d'internautes qui suivaient l'événement sur les réseaux sociaux.
"Mais qu'avait mangé Emmanuel Macron avant son meeting à Paris, samedi 10 décembre ?" s'interroge le service public. Au terme d'un discours fleuve d'environ une heure et quarante-cinq minutes, "le candidat à l'élection présidentielle a littéralement laissé exploser son enthousiasme, en hurlant à pleins poumons dans son micro."

"Moi, je le porterai dans la durée, je le porterai jusqu'au bout", a-t-il d'abord lâché - visant Hollande qui jette l'éponge avant la fin de son quinquennat et fait un tournée des popotes sur le Charles-de-Gaulle - pour caractériser son projet. "Mais maintenant, votre responsabilité, c'est d'aller partout en France, pour le porter, et pour gagner ! [Le Christ demanda à ses apôtres d'aller porter la bonne nouvelle]. Ce que je veux gagner, c'est que vous, partout, vous alliez le faire gagner ! Parce que c'est notre projet ! Vive la république, et vive la France !", s'est-il ensuite "égosillé".
VOIR et ENTENDRE pour juger sur pièce, en effet, mais les invectives de Valls contre des opposants politiques à l'Assemblée nationale sont-elles plus légitimes que des exhortations de tribune en campagne présidentielle ?  
"Je hurle donc je suis" : le service public d'information raille Macron

Il y a les vociférations de bon aloi du pouvoir, 
Macron, poings serrés: 
PAS BIEN ! 
et les hurlements des autres...
Valls en fureur: BIEN ! 
Un véritable "râle" qui a suscité les rires et les moqueries de bon nombre d'internautes et de journalistes qui suivaient le meeting sur les réseaux sociaux, bien qu'il ne s'agisse que de la fin du discours, l'apothéose !
Un journaliste du Huffington Post, notoirement socialiste:



Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):