POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 3 décembre 2016

Alexandre Jardin aussi se déclare candidat à la présidentielle de 2017

Un lanceur de brique à l'Elysée ?

C'est le bouquet: le fondateur du mouvement la Maison des citoyens se lance dans la course au pouvoir

L'écrivain et cinéaste Alexandre Jardin s'est déclaré candidat à la présidentielle française de 2017, ce samedi matin sur France Info.
Ce "faizeux" a lancé le mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre pour fédérer les initiatives locales de "tous ceux qui se bougent pour réparer le pays". Il regroupe 200 opérateurs de la société civile tels que des associations, fondations, acteurs des services publics, mairies, mutuelles ou entreprises, réalisant une action efficiente [sic] permettant de résoudre un problème de la société en impliquant les citoyens dans sa résolution [si ça n'a aucun style, ça a des prétentions]. Ces opérateurs sont intégrés à BBZ après un examen de leur candidature via un Comité de Sélection ad hoc [!], puis labellisés comme Zèbres ou Zébrillons. Les Zèbres sont des Faizeux !
"Aujourd'hui, dans l'offre politique, il n'est pas question de donner du pouvoir aux communes [...] ni d'instaurer une démocratie citoyenne... Or les gens veulent co-construire", a-t-il assuré.

Confirmant que l'appel des mouvements citoyens va "présenter un candidat" en 2017, Alexandre Jardin a ajouté : "Ce sera moi !", tout en affirmant que le plus important n'est pas sa candidature, mais sa volonté de "redonner du pouvoir aux gens.

Le faizeux ne fera rien par lui-même: les 'faizeux', c'est les autres...

Un drôle de zèbre

Le démagogue fit son show, maltraitant Bruno Le Maire,
en prétendant lui faire la leçon de modestie, avec arrogance et violence, puisqu'il lui balança une brique (de soupe) en travers de la table, allusion à son dernier livre, copieux voire roboratif.
VOIR et ENTENDRE le futur candidat modeste faire le buzz, cédant à la colère contenue dans la droite ligne de Ségolène Royal mais démonstrative et menaçante à la suite de Manuel Valls, premier ministre qui l'a élevée au rang de mode de gouvernement: 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):