POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

jeudi 1 décembre 2016

Le fondateur du parti Nouvelle Donne est le septième candidat déclaré

Pierre Larrouturou sort de l'incognito


Au jeu des Sept Familles, je demande l'agitateur d'idées ! 

Pierre Larrouturou est le fondateur en novembre 2013 de Nouvelle Donne, un mouvement baptisé en référence au New Deal de Franklin D. Roosevelt qui s'efforça de sortir les États-Unis de la Grande Dépression des... années 30.
Il a annoncé jeudi 1er décembre dans Le Parisien et sur LCI sa candidature à la primaire de la gauche pour l'élection présidentielle de 2017.
Le groupe d'origine - composé de l'humoriste Bruno Gaccio, du pleurnichard Patrick Pelloux, de Susan George (ATTAC), de Dominique Méda (sociologue et ex-conseillère de S. Royal,, candidate battue en 2007), dOlivier Berruyer (économiste opposé au financiarisme), Christiane Hessel-Chabry (épouse de feu Stéphane Hessel, présidente d'honneur de l'association EJE -Les Enfants, le Jeu, l'Education-, antenne palestinienne de La Voix de l'enfant), Edgar Morin (philosophe marxiste, ex-membre du Parti communiste français et partisan du FLN pendant le conflit algérien) et autres gauchistes - soutient que la crise économique actuelle provient essentiellement d'un problème de redistribution de la richesse, que ce soit en termes de partage des revenus ou du travail. D'où une série de propositions construites autour d'une révision de la fiscalité et d'une réduction du temps de travail individuel. Cette politique serait soutenue par une démarche d'inspiration keynésienne de relance centrée entre autres sur la transition énergétique.Afficher l'image d'origine
Ancien militant du Parti socialiste, passé par Europe Ecologie-Les Verts et partisan de la réduction du temps de travail, Larrouturou avait rejoint les anciens ministres Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, deux représentants de la gauche du PS, Marie-Noëlle Lienemann et Gérard Filoche, et les écologistes Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy, dans cette primaire de la Belle alliance populaire (BAP) organisée par le PS.
Or, en juin 2016, le conseil national du Parti socialiste a adopté une résolution prévoyant l'organisation d'une primaire "ouverte  aux acteurs de la Belle Alliance populaire" (soit le PS, l'UDE et le Parti écologiste). Le 2 juillet 2016, les délégués de la Belle Alliance populaire entérinent cette résolution, votant à l'unanimité en faveur de l'organisation de cette primaire au sein du PS.
Annonce d'un duel Montebourg - Larrouturou
 
Arnaud Montebourg a en effet été le premier à officialiser sa candidature à la primaire initiée par le PS, à l'ouverture de la période de dépôts des candidatures, en faisant porter au siège du PS sa centaine de parrainages, ce jeudi. 
Cette liste de soutiens - dont 25 députés ou sénateurs, comme le chef de file de frondeurs Christian Paul ou le député du Val-de-Marne Laurent Cathala, deux anciens secrétaires d'Etat de Hollande, lui "permet de rentrer en force dans le processus des primaires".

La désignation chaotique de Larrouturou à la candidature 
Le 27 août 2016, un mois après avoir été désigné comme candidat de Nouvelle Donne à l'élection présidentielle de 2017, le bureau national du mouvement décide de l'exclure. Il est alors soupçonné de financement illégal de parti politique. En octobre, un vote des adhérents est organisé et 71 % des votants décident de sa réintégration.
"C'est toujours les mêmes politiques périmées qu'on met en place, c'est toujours les mêmes lobbies qui tirent les ficelles et je pense qu'on est des millions à être vraiment inquiets. (...) Donc oui j'y vais, avec Nouvelle Donne."
Ce qu'une élection de Montebourg ou Larrouturou coûterait à votre budget

Larrouturou, candidat primaire ?
Pierre Larrouturou propose notamment un "plan Marshall" de 1.000 milliards d'euros au niveau européen pour "sauver le climat" 
et une refonte de l'Europe à partir d'un noyau dur de neuf ou dix pays qui se donneraient deux ans pour conclure de nouveaux traités.

Les "primaires citoyennes de l'unité", telles qu'elles sont présentées par le Parti socialiste, auront lieu les 22 et 29 janvier dans au moins 8.000 bureaux de vote. Les candidatures doivent être déposées dans les quinze jours à venir, avant le 15 décembre.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):