POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 12 décembre 2016

Bruno Le Roux, le nouveau ministre de l'Intérieur, a truqué son CV

De quoi susciter des vocations de fraudeurs exemplaires ?

Bruno Le Roux se présente sur son site internet comme un ancien élève de l'Essec ET de HEC. 

Ce qu'il n'a jamais été.
C'est ça, une tête bien faite :
un espoir pour tous les lourdauds,
la casquette sur les yeux
Depuis des années, le tout nouveau ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux s'affiche sur Internet comme un ancien élève de grandes écoles françaises dans lesquelles il n'a jamais été admis. C'est ce qu'a révélé mercredi le site Atlantico, complété ce vendredi par Marianne
"Il est ancien élève de HEC et de l'Essec", pouvait-on lire sur son site internet jusqu'à un démenti  publié  dans la presse

Pourtant, cet élément de biographie a ensuite été repris sur le site du groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Toutes les références à cette biographie ont depuis été supprimées. 

Contacté par Marianne, l'entourage du ministre confirme... "une erreur" 

On jure que Bruno Le Roux n'a jamais validé cette biographie. Juste une faute vénielle par omission... Selon son cabinet, une erreur d'interprétation aurait été commise à partir du fait que le ministre est (ou serait) titulaire d'un DEA de stratégie et management délivré par une université amie, l'Université Paris-X, "en partenariat avec HEC et l'Essec". Subtil ?

De son côté, le groupe socialiste avoue ne pas avoir vérifié l'information avant de la relayer sur son site : tous paresseux mais bardés de diplômes. Ne lui donnerait-on pas le bon dieu sans confession au chanoine laïc du PS ?
Combien d'autres DESS et DEA maison décernés en fonction de l'appartenance politique et le degré de militantisme "politiquement correct" ?

La peine infligée à un quidam pour falsification de diplôme ?

Elle peut aller jusqu’à la prison.... Ca dégagerait le terrain, direz-vous.
Mais ne vous réjouissez pas si vite:  l'homme politique a droit au sursis...

Vous aviez aimé l'étonnant doctorat de sociologie de Cambadélis obtenu à Jussieu alors qu’il n’avait pas les diplômes requis... 
Vous avez été bluffés par le double doctorat supposé de Christine Taubira (lien video)

Et pour ceux dont la vue a souffert de longues études:
Parce qu'elle les vaut bien ?
Vous n'êtes donc pas surpris que ce bourrin de Pruno Le Roux, le nouveau ministre de l'Intérieur de Hollande, se flatte d'être sur-diplômé...
De quoi en effet épater les Benoît Hamon et Manuel Valls, bac +6 à eux deux.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):