POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 2 septembre 2014

Rythmes scolaires à Lyon (PS): qui paie la facture et qui recule sur l'avancée de Jules Ferry?

Hollande, fossoyeur de l'école "gratuite et obligatoire"

Hollande et Valls posent le problème de la gratuité de l' "école obligatoire" 
Nouvelles inégalités locales
Le contribuable lyonnais paiera la moitié de la facture des rythmes scolaires, électeur socialiste ou non. Les Lyonnais devront faire face à une dépense supplémentaire de près de 16 millions d’euros, en année pleine, selon les calculs de la mairie de Lyon. En 2014, l’année étant déjà bien avancée au moment de la mise en place de la réforme, la douloureuse ne sera donc "que" de 7 millions, pour commencer, mais pour seulement 4 mois.
Aucun Français attentif à l'actualité n'a pu passer au travers de la stigmatisation du maire de Marseille par les media bien-pensants: Jean-Claude Gaudin (UMP) remet à la Toussaint cette mise en place imposée et il s'attire donc l'hostilité de la presse qui, par ailleurs, veut ignorer que le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb, met la population à contribution pour complaire à Peillon, initiateur de la réforme voulue par le candidat Hollande, et mise en place par la consensuelle Vallaud-Belkacem, sous la menace démocratique du tribunal !
Répartition du financement des rythmes scoalires en 2015 ()

Hollande n'applique pas les lois Ferry (1881-1882)

En ce qui concerne la répartition de la dépense, c’est la Ville qui supporte la part la plus importante : environ 50 %. Mais la Ville, c'est qui ? Et la caisse d'allocations familiales qui finance à hauteur de 22 % environ, c'est encore qui ?  Rappelons qu'elles sont partiellement financées par l'impôt...

Et les parents participeront à hauteur de 20%. 
Le prix à payer pour les parents varie en fonction du quotient familial, de 2 à 19 euros par mois, la moyenne à Lyon se situant aux alentours de 12 euros.

Le fonds d’amorçage, qui sert à mettre en place la réforme, disparaîtra pour l’exercice 2016. La Ville augmentera alors sa contribution, tout comme la CAF, qui prévoit une augmentation naturelle du nombre d’élèves inscrits.

201420152016
Budget révisé7.053.959 €15.871.407 €15.871.407 €
Participation
CAF1.600.698 €3.500.000 €3.601.570 €
Parents1.351.784 €3.041.515 €3.041.515 €
Mercredis de Lyon222.222 €350.000 €350.000 €
Fonds d'amorçage792.289 €990.361 €0 €
Financement Ville de Lyon3.086.966 €7.989.531 €8.778.322 €

On peut toujours chercher la part de l'Etat...

3 commentaires :

  1. Ce changement du rythme scolaire ne vient pas des socialistes. Une étude sur cette question avait été commandée par Luc Chatel, alors ministre de l'éducation nationale. Etant donné que l'avis de la commission avait été favorable, La droite envisageait de mettre en place elle-même cette mesure si Sarkozy était élu. Voilà, pourquoi Luc Chatel, actuel secrétaire général de l'UMP est très modéré dans ces propos quand il évoque la nouvelle ministre de l'éducation nationale et la réforme du rythme scolaire. Bien évidemment, la droite ne va pas se vanter d'être à l'origine de cette réforme et préfère se mettre du côté des maires mécontents et des parents d'élèves, par clientélisme et démagogie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1 -Cette réforme n'est pas celle de Belkacem: l'idéologue est chargée de l'exécuter, comme on sert la soupe ou le ...café !
      2 -Peillon n'a-t-il donc rien fait par lui-même pendant deux ans?
      S'est-il contenté de faire du Chatel, en moins bien et à la charge de ceux des Français qui sont contribuables ?
      3 -Si cette réforme n'a pas de quoi être vantée, pourquoi la gauche la recycle-t-elle?
      4 -"clientélisme et démagogie" sur une réforme aussi mal acceptée?
      Il faut être socialiste pour accumuler autant d'incohérences.

      La démagogie, c'est de se retrancher derrière de non-professionnels de l'enseignement. Tâchez donc de prendre en compte l'avis des enseignants du SNUipp... et de former assez de titulaires du BAFA ainsi que de profs pour pourvoir tous les postes créés...
      Maintenant, si l'EN, c'est de la garderie, c'est mépriser les actions municipales qui proposent déjà de l'aide aux devoirs par un encadrement rodé et compétent et des activités parascolaires de rugby aux filles et de peinture sur soie aux garçons ainsi que de ...pipeau !

      Supprimer
    2. Il est marrant le gars de Lyon! Il n'assume pas la réforme Peillon et cherche à la coller sur le dos de la droite... Hamon a préféré sortir de ce guêpier: moins c*n qu'il paraît finalement! Najat, en revanche...

      Supprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):