POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 8 septembre 2014

Quand Le Nouvel Obs ne voit pas les jeunes militants UMP

Un journaliste militant trompe sans mal une presse polémique

Le Nouvel Observateur désinforme comme un bleu, se laissant duper par une photo



L'hebdomadaire fait des gorges chaudes d'un cliché publié sur Twitter par la députée européenne UMP Nadine Morano lors du campus des jeunes populaires à Nice, le dimanche 7 septembre. La photo de la députée montre "un théâtre de verdure comble". "Un photo, en plan serré, qui ne reflète toutefois pas l'influence réelle du Campus", selon l'hebdo du propriétaire des Sanisettes. Mais le journaliste a sans doute voulu plutôt mettre en cause l'"affluence" au rassemblement...

Ce cliché à l'angle trompeur n'a pas été questionné et a été relayé  parmi les internautes,
sur la foi d'un media dont le sérieux est pourtant de plus en plus contesté, à en croire le déclin de ses tirages et ses difficultés financières.
Pourquoi, dans un élan extraordinaire d'objectivité, le NouvelObs ne précise-t-il pas que la photo est due au journaliste politique Alain Auffray, à Libération depuis 1994
où il couvre l’actualité de la majorité sous le quinquennat de Sarkozy et , auteur de "Les Loups et les chiens: la droite sous Sarkozy"?Un sympathisant, donc. Et non susceptible  de manipulation non plus ?

Finalement, face aux railleries répétées des internautes sur "les problèmes de vue" de l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, l'intéressée finit par admettre un "tweet imprécis mal rédigé par (s)on équipe web". Avant de promettre : "Maintenant mes tweets seront signés NM."

Nadine Morano précise finalement que  "beaucoup sont restés en haut à l'ombre. Midi en plein soleil...sinon l'amphi aurait été plein", mais sans  convaincre les partisans de gauche.
L'élue n'a pas réalisé que ce vieux routier de la presse manipulatrice a tropé tout le monde, y compris la profession trop contente de malmener l'opposition. Il n'est apparu à personne que le journaliste de Libé a pu prendre cette photo une heure (ou plus) avant le début du rassemblement, alors que les participants ne sont pas encore tous arrivés. 
Ce tweet est donc dédié au Huffington Post qui n'a pas vérifié l'information de son confrère Libération:
Tout est affaire d'angle et d'intention... 
Le coup est pourtant classique, mais Mélenchon en a d'autres dans son sac.   

Le Nouvel Observateur évite aussi la mise en perspective embarrassante qui s'impose à tout professionnel

Bien essayé de la part de Libération, mais la concurrence est rude dans l'information du public et sa manipulation devra se faire plus inventive.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):