POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 15 septembre 2014

21 septembre 2014 : manifestation de soutien aux chrétiens d’Orient, à Paris

Les Français moins indifférents que les media

Bordeaux: manifestation en faveur des chrétiens d'Orient soutenue par le cardinal-archevêque

Près d'un millier de personnes se sont rassemblées samedi à Bordeaux pour dénoncer les "persécutions" des chrétiens en Irak, avec le soutien du cardinal-archevêque de Bordeaux, Jean-Pierre Ricard, qui a appelé à une "riposte internationale" pour mettre fin à ce qu'il a qualifié de "purification ethnico-religieuse"."Il est bon qu'au niveau international et au niveau de nos gouvernements s'organise une riposte à cette forme de terrorisme qui ne restera certainement pas cantonnée dans cette région du monde", a déclaré Mgr Ricard.

Mobilisation de Chrétiens de France
à Paris, le 27 juillet 2014
Dans le public on reconnaissait des personnalités issues de milieux très différents. Joan Taris, président départemental du MoDem conduisait une délégation et l'élu Bordelais Pierre Hurmic (EELV) était là, "à titre personnel". On a pu également voir le père Yannick Vella, curé de la paroisse bordelaise, catholique et traditionaliste, de Saint-Eloi. A l'issue du rassemblement, Joan Taris a indiqué qu'il avait quitté la manifestation après la déclaration d'un Irakien converti au christianisme. Lequel, selon l'élu centriste, faisait l'amalgame entre "Islam et islamisme". "Cela ne change en rien notre solidarité avec les chrétiens d'Orient" a-t-il déclaré. D'autres élus, tels Nicolas Brugère et Brigitte Collet, adjoints au maire de Bordeaux, ont également quitté le parvis des droits de l'homme avant que le rassemblement se termine. Pour les mêmes raisons.


VOIR et ENTENDRE un reportage consacré au rassemblement de juillet dernier à Paris:

L'archevêque de Bordeaux était venu soutenir cette manifestation organisée par le Collectif de défense des chrétiens d'Orient",
 
deux jours avant la tenue à Paris de la conférence internationale sur l'Irak et la lutte contre "l'organisation terroriste l'Etat islamique" dont il a dénoncé "la barbarie", les persécutions de l'Etat Islamique, "son idéologie totalitaire, criminelle et barbare".

Les mani- festants brandis- saient de petits drapeaux représentant le "noun", ce signe, en forme de "n" inscrit par les islamistes sur les maisons des chrétiens et devenu le symbole du soutien à cette communauté.

"Depuis plusieurs années déjà, les Chrétiens d'Orient subissent un véritable calvaire sur la terre qui a vu naître le christianisme. Ces dernières semaines, la situation s'est aggravée. La question de leur survie est désormais posée", dénonçait Aurélien Dufour, représentant du collectif.

De la tribune où flottaient des drapeaux irakiens et libanais, le cardinal a lancé un appel"Il faut défendre la liberté religieuse et dire 'non' à cette purification ethnico-religieuse". Sur deux banderoles, on pouvait lire: "Halte au génocide !" ou encore "Aujourd'hui l'Orient, demain l'Occident".

Entre mourir ou se convertir à l’islam, certains choisissent de s’exiler. Bashar et sa mère sont à Lyon depuis 5 ans, où s’est tenue ce dimanche une messe de soutien.VOIR et ENTENDRE ce témoignage de chrétiens d'irak exilés en France:

"Aidez-nous, aidez-nous !"
, a lancé à son tour un porte-parole du collectif, Ephrem Jacob, en demandant au gouvernement français de permettre aux chrétiens persécutés, qui "sont ici pour un temps que nous espérons très court, de vivre dignement en obtenant la carte de séjour pour travailler".
"Des centaines de milliers de réfugiés sont dans une détresse extrême".  "Il faudra accueillir les chrétiens d'Orient qui voudront immigrer" a ajouté le cardinal. 
L'évêque de Bayonne, monseigneur Aillet, a également pris la parole ainsi le père Nabil Mouannes, prêtre de la paroisse maronite et arabophone de Bordeaux. 

Où et comment témoigner sa solidarité aux chrétiens d’Irak ?

► Dimanche 14 septembre, de 14 heures à 15h30 - la presse vous a-t-elle informés ? - manifestation pacifique place de la République à l’appel du collectif « Nous sommes tous des chrétiens d’Irak ». La pétition appelant à ce rassemblement a reçu le soutien de Laurent Wauquiez (député-maire du Puy-en-Velay), Valérie Boyer (député-maire des 11è et 12è arrdt de Marseille), Elie Aboud (député de l’Hérault), Bernard Chenevez (Semaines Sociales de France), Henri Joyeux (ex-président de Familles de France, membre du CESE), Joseph Thouvenel (CFTC)...
► Vendredi 19 septembre, de 18 h 30 à 20 heures, le centre spirituel du Hautmont propose une conférence avec Remy Chassaignon, membre du conseil d’administration et délégué régional à Lille de l’association des Oeuvres du Saint- Sépulcre de Jérusalem. « Nous prendrons le temps de nous informer et de comprendre ce qui se joue aujourd’hui, de poser les bonnes questions et de nous interroger sur le rôle que chacun peut jouer ».
► Samedi 20 septembre, à 18 heures, une messe pour l’Irak sera célébrée par la Province de France des dominicains au couvent de l’Annonciation, 222 rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, en présence des frères irakiens actuellement en France. Elle devrait être présidée par Mgr Youssef Thomas Mirkis, op, archevêque de Kirkouk, s’il peut comme prévu se rendre en France, et serait dans ce cas, suivie d’un échange avec lui et les frères sur la situation actuelle en Irak.
Dimanche 21 septembre, le Jour du Seigneur modifie sa programmation afin de consacrer la première partie de son émission à la situation critique des chrétiens en Irak. Invité : Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Œuvre d’Orient.
► Dimanche 21 septembre,de 17h à 19h, dans la salle de conférence de la cathédrale d’Evry, le sociologue Omero Marongiu-Perria interviendra sur le thème « L’islam et le radicalisme : LA différence ». Oganisée par le service diocésain des relations avec l’islam, la conférence se tiendra sous la présidence de Mgr Michel Dubost.
► Mardi 23 septembre, à 20h30 à l’église Saint-Pothin, Lyon 6ème, conférence sur la situation des chrétiens d’Irak, avec le P. Anis Hanna, dominicain d’origine irakienne, aujourd’hui aumônier dans le Rhône. La conférence sera suivie d’un temps de prière.
► Mercredi 24 septembre, de 12 heures à 13h15, dans la salle Jean-Paul II de l’Université catholique de Lyon, une table-ronde se tiendra sur le thème  : « Les chrétiens à l’épreuve de l’Etat islamique ». Elle réunira le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Fabrice Balanche, directeur du Gremmo et Joseph Yacoub, professeur honoraire à l’UCLy.
► Mercredi 24 septembre à 20h30, conférence sur l’avenir des minorités en Irak, avec le P. Muhannad Al-Tawil, curé de la paroisse chaldéenne de Lyon, Natalia Trouiller, directrice de la communication du diocèse de Lyon, et Jean-Frédéric Poisson, député (PCD) des Yvelines. La soirée est organisée chez les Lazaristes, Lyon 5ème.
► Jeudi 2 octobre, à 19 heures, repas en soutien aux chrétiens d’Irak et lancement du jumelage Lyon-Mossoul dans les jardins de l’archevêché, Lyon 5ème. Ouvert à tous, sur inscription, dans la limite des places disponibles.
► et toujours l’opération #LightForIraq pour poster un message vidéo ou une prière à l’intention des chrétiens d’Irak.

1 commentaire :

  1. Merci d'avoir répondu à ma question.

    Car toujours rien dans les journaux dits officiels.
    Cordialement

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):