POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 9 mai 2017

Edouard Philippe, futur premier ministre du président Macron ?

Macron proposera-t-il à Juppé un tour de rattrapage ?

Edouard Philippe n'est pas un homme nouveau

Du charme et de la flexibilité,
mais peu d'expérience du Parlement
Un beau gosse de 47 ans au côté d'Anormal 1er ?
Le maire du Havre est connu pour être un proche d'Alain Juppé, mais il pourrait néanmoins occuper l'un des postes les plus importants du nouveau gouvernement, à savoir celui de premier ministre. Une revanche pour Juppé, mais aussi un choix cocasse du président Anormal 1er qui aurait pu se trouver face à face avec le septuagénaire, si seulement le maire de Bordeaux avait été retenu par le filtre de la primaire de la droite et du centre. L'équipe de perdants conserve-t-elle donc des chances de seconde vie auprès de Macron ?

Edouard Philippe est-il l'homme de la situation ?

Maire depuis sept ans, sous l'étiquette UMP, puis Les Républicains, E. Philippe est pressenti comme l'un des futurs locataires possibles de l'Hôtel de Matignon.
Avant cela, il milita quelques années pour le Parti ...socialiste et tutoya la ligne de Michel Rocard au temps de sa gloire, avant de basculer plus clairement vers le centre-droit, quand le vent tourna. 

Ce politicien au parcours classique (Science Po, ENA -promotion Marc Bloch- et Conseil d'État) est un ancien collaborateur de Raymond Barre, puis directeur de la campagne de Jacques Chirac en 2002 et soutien de Nicolas Sarkozy en 2007. Un parcours sans états d'âme. Lors de la primaire à droite, le maire du Havre, proche d'Alain Juppé, s'était félicité au micro d'Europe 1 du soutien de Claude Chirac à l'ancien Premier ministre. "Il y a de la place pour tous les Chirac et pour tous les autres" dans la campagne, avait assuré E. Philippe, sans nuances, ni exigence de CV.

Aucune confirmation de la part d'Emmanuel Macron

C'est le lundi 15 mai 2017 que nous allons connaître le nouveau gouvernement, si tout se passe bien, puisque l'identité du premier ministre ne sera plus révélée mercredi, mais jeudi. 
Pour l'instant, l'équipe d'Emmanuel Macron assure que personne n'est pressenti pour occuper ce poste, alors que le candidat disait avoir un nom.

L'heure reste à l'incertitude : Macron a-t-il vraiment tout réglé d'avance ?

Image associée
Ce quadra sait nager
François Hollande reste le président des Français jusqu'à la passation de pouvoir qui interviendra le dimanche 14 mai 2017. En attendant, black-out sur le futur gouvernement Macron.  
Alors, Philippe, Pierre, Paul ou Jacques...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):