POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 23 mai 2014

Hollande place son ancien secrétaire général de l'Elysée à la tête de la Caisse des Dépôts

Le clan Hollande noyaute l'Etat

Pierre-René Lemas entre dans le jeu de chaises musicales

Il remplace Jean-Pierre Jouyet (2012-2014), devenu lui-même secrétaire général de l'Elysée...
Le gouvernement a officiellement nommé Pierre-René Lemas au poste de directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), d'après le compte-rendu du Conseil des ministres. 
Il remplace Jean-Pierre Jouyet, feu-follet de 60 ans qui ne reste jamais plus de trois ans en place. Il a servi J. Delors et L. Jospin, mais aussi N. Sarkozy, et a fait des passages éclairs à la tête de l'AMF, de la CDC et de la BPI.

Pierre-René Lemas, 63 ans, était auparavant secrétaire général de l'Elysée depuis le début du quinquennat. Il a été remplacé par... Jean-Pierre Jouyet ! Ce chassé-croisé entre deux proches du président, François Hollande a été critiqué par l'opposition et certains syndicats de la CDC. "En quoi nommer un haut fonctionnaire parfaitement compétent serait une entorse à la République exemplaire?", s'était défendu l'entourage du président.

La promotion Voltaire de l'ENA, 1980, infiltrée partout

Au gouvernement: Michel Sapin, promu ministre des Finances bien qu'incapable de maîtriser le chômage à son précédent poste de ministre du Travail et de l'Emploi, et Marie-Ségolène Royal, ex-concubine et nouvelle ministre de l’Écologie;

A l'Elysée: 
Sylvie Hubac, directrice du cabinet du président de la République française depuis le 15 mai 2012; Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Élysée (avril 2014-); Pierre-René Lemas, secrétaire général de l’Élysée (mai 2012-avril 2014).

Dans la haute fonction publique
D'autres hauts fonctionnaires estampillés 'Voltaire' ont suivi des parcours balisés et obtenu des postes en vue, comme Pierre-Yves Duwoye, directeur de cabinet du ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon, et l'ex-sarkozyste Dov Zerah, qui dirige l'Agence française de développement, où a aussi officié une autre 'Voltaire', Louise Avon.

Sa garde rapprochée

Pour la carte éléctorale:
Bruno Le Roux, chef des godillots du PS à l'Assemblée;
Un professeur d'économie en collège agricole (avec un BTS agricole) passé directement chargé de cours à l'Université de Nantes (avec un DEA d'économie offert par l'université de ...Nantes (1988), Stéphane Le Foll, directeur du cabinet de Hollande, premier secrétaire du PS (1997-2008), puis ministre de l'Agriculture (2012) et porte-parole;
Pour l'organisation des meetings, Kader Arif (Toulouse) et secrétaire d'Etat aux Anciens combattants: il a été maintenu à ce poste en dépit de son énorme bourde avec l'annonce prématurée de la libération des Français enlevés au Cameroun;
Sa petite plume, Olivier Faure;
Faouzi Lamdaoui, son homme à tout faire. 

Ses proches collaborateurs
L’homme-clé de la communication hollandaise, Robert Zarader faisait déjà la campagne du PS lors des difficiles législatives de 2002 avec Grégoire Biasini et Antoine Boulay. Cet économiste est un ami de Julien Dray, à leur période SOS Racisme. 
Gérard Le Gall a retrouvé une bonne part de ses anciennes prérogatives pour la partie enquête et sondages. Pour étoffer le tout, des journalistes ont été intégrés à la cellule com, tel Claude Sérillon, en partance. Enfin, c'est le battu bordelais, Vincent Feltesse, qui est à la manœuvre dans la bataille du Net,avec Ariane Vincent, l’ex-chargée de com de la LICRA et le fils du président, Thomas Hollande, beaucoup plus présent au côté de papa qu’il n'a bien voulu l'admettre.

Ses barons en région
Le plus précoce aura été le maire de Quimper Bernard Poignant, sanctionné aux municipales 2014 pour son intimité avec le président, comme conseiller "bénévole" à l'Élysée. 
Le plus constant est peut-être le franc-maçon François Rebsamen, un partisan du cumul des mandats réduit au silence avec un porte-feuille de ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social en avril 2014 qui lui impose de renoncer renoncer au poste de maire de Dijon.
Le président du conseil général de l’Isère, André Vallini, avec peu d'affinités pour Martine Aubry, a été récompensé en 2014 d'un secrétariat d'Etat à la Réforme territoriale pour sa démission du bureau national suite à un savon public de l'amère de Lille.
L’Aquitain Alain Rousset s'est déterminé par rejet de la maire de Lille, alors première secrétaire.
A Lyon, Gérard Collomb se fait de plus en plus critique et, à Marseille, Patrick Mennucci, a été éliminé aux dernières municipales, comme un malpropre.  

Deux chefs de file PS au Parlement
Venu de l'Assemblée, le Nantais Jean-Marc Ayrault s'est épuisé à Matignon, avec détermination et sérénité, avant de se faire écarter par Manuel Valls. 
Au SénatJean-Pierre Bel, sénateur à la suite de son beau-père, Robert Naudi, président du Conseil général de l'Ariège, a montré ses limites et annoncé son jet de l'éponge pour septembre 2014.

Les Voltaire qui n'ont pas abandonné le privé pour Hollande

Les au revoir qui sont des adieux
Frédérique Bredin a été député-maire de Fécamp et ministre des Sports de Mitterrand (1991-1993), avant de rejoindre le groupe Lagardère. 
Jean-Marie Cambacérès, ex-député PS du Gard, s'est reconverti dans le privé chez Transasia Airways. 
Proche de Laurent Fabius, Yvon Robert a pantouflé à la mairie du Grand-Quevilly. 
La conseillère d'État Marie-Françoise Bechtelfugace directrice de l'ENA passée par les cabinets de Jean-Pierre Chevènement et de Michel Vauzelle, vient d'être élue députée de l'Aisne.

Des analystes ont pointé quelques déroutes spectaculaires de la promotion Voltaire
Ainsi, celle du Crédit Lyonnais dirigé par Jean-Yves Haberer ou de Vivendi dirigée par Jean-Marie Messier
Avec l'accession de la génération Hollande au pouvoir, il est désormais permis de tirer une règle générale d’incompétence de ces hauts fonctionnaires généralistes dans la gestion d’activités non seulement privées mais aussi publiques.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):