POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 26 mai 2014

Européennes: KO debout, Hollande voit des étoiles mais parle encore pour ne rien dire

Les Français sont à la torture, mais c'est Hollande qui souffre !
La vérité "est douloureuse"
Les électeurs français se sont lâchés aux Européennes. Et du coup, François Hollande assure que la vérité lui est "douloureuse": visiblement davantage qu'à son ministre des Affaires européennes, ci-contre. 
"C'est en France, pays fondateur de l'UE, (...) que l'extrême droite arrive aussi largement en tête", admet le président, inconscient de sa responsabilité. 
Sans la proportionnelle voulue en son temps par le président Mitterrand, histoire de dresser le FN contre le RPR (ancêtre de l'UMP), Hollande arrive à faire pire. 

Hollande nie tout en bloc

Tout est la faute de l'Europe: "Ce vote, c'est une défiance à l'égard de l'Europequi inquiète plus qu'elle ne protège", accuse-t-il, à la façon des Grecs secourus par l'U.-E, mais qui envoient leurs eurosceptiques populistes de l'extrême gauche à Bruxelles !


Le socialiste français n'assume rien et éclabousse tout le monde, mettant en cause aussi une défiance à l'égard "des partis de gouvernement, de la majorité, comme de l'opposition".


Il élargit le champ des responsabilités à l'ensemble "de la politique qui, après tant d'années de crise, appelle toujours des efforts sans que l'on voie encore les résultats", dénonce-t-il. 

Hollande se voit lucide et responsable...

"Ce serait une faute et je ne la commettrai pas, que de fermer les yeux sur cette réalité."

Le président autiste est en fait muré dans ses incertitudes. Il a tous les pouvoirs sans savoir quoi en faire.

Réactions d'exaspération










Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):