POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 25 octobre 2010

PS - Les petites phrases d'un tueur: Georges Frêche

Florilège des phrases assassines de Georges Frêche

Les thuriféraires socialistes sont débarrassés de tyran régional



Mais il est désormais

de bon ton,

'politiquement correct',

de louer le

...'bâtisseur'

et 'visionnaire',

selon la malade de la cornée !


Stalinien ?



Mort, la gauche louange le grand homme, pour ceci
:

Janvier 2010
: "Voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème, il a une tronche pas catholique", a-t-il dit à l'adresse de Laurent Fabius, d'origine juive.

Est-ce une manif contre G. Frêche (PS),
devant le CR de Languedoc-Roussillon ?

Aujourd'hui, l'affaire orchestrée par le couple Pulvar-Montebourg contre la petite phrase de Jean-Paul Guerlain, paraît fort politicienne. L'ancien "nez" du parfumeur français a en effet été accusé de racisme pour s'être vanté d'avoir bossé "comme un nègre" dans sa vie. Or, l'hommage au travail et aux Noirs est insultant, même si Aimé Césaire ("le nègre vous emmerde") et Léopold Sédar Senghor ont revendiqué leur "négritude". Mais, au nom du "politiquement correct", un collectif lambda a organisé une manif d'une centaine de personnes, samedi 23 octobre après-midi à Paris, devant la boutique Guerlain des Champs-Elysées.

Novembre 2006 : "Dans cette équipe (les Bleus de football), il y a neuf Blacks sur onze. La normalité serait qu'il y en ait trois ou quatre (...). S'il y en a autant, c'est parce que les Blancs sont nuls (...). Bientôt, il y aura onze Blacks. Quand je vois certaines équipes de foot, ça me fait de la peine".
Racisme anti-noirs ou contre les "sous-chiens" ? Lien PaSiDupes

Juin 2006 : il compare sa ville de Montpellier à un "poste avancé de Tsahal", l'armée israélienne (en référence à la présence d'artistes de ce pays au festival Montpellier Danse).

Février 2006 : "Vous êtes allés avec les gaullistes (...). Ils ont massacré les vôtres en Algérie et encore, vous allez leur lécher les bottes ! (...) Vous êtes des sous-hommes, vous n'avez aucun honneur ! " (s'en prenant aux harkis). A cette occasion, Georges Frêche a été condamné à 15.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Montpellier et a fait appel. En 2009, la Cour de cassation a confirmé la relaxe de la cour d'appel de Montpellier.

Novembre 2005 : Il qualifie de "gugusses" les parlementaires socialistes ayant proposé l'abrogation de l'article de loi sur les rapatriés et les harkis. En plein conseil régional, il entonne le chant colonial: "c'est nous les Africains qui revenons de loin".

Novembre 2005 : "Je me demande si ce ne sont pas les flics qui, comme en mai 1968, mettent le feu aux bagnoles". Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, porte plainte et saisit le ministre de la Justice afin qu'il déclenche des poursuites. La condamnation de Georges Frêche a été annulée en cassation en 2008.

Avril 2005 : "J'espère qu'il sera meilleur que l'autre abruti (Jean Paul II). Celui-là, on le jugera sur le mariage des prêtres et la capote" (après l'élection du nouveau pape Benoît XVI).

Février 2005 : il qualifie Nicolas Sarkozy de "mamamouchi aux talons compensés".

Juin 2000 : "Ne vous inquiétez pas pour la dame, elle n'a que les oreillons et on lui tient les oreilles au chaud» (à propos d'une femme en tchador, lors de l'inauguration du tramway de Montpellier). «Ici, c'est le tunnel le plus long du monde: vous entrez en France et vous sortez à Ouarzazate" (beaucoup de maghrébins résidant dans la zone du terminus du tram).

Pas assez pour manifester à ses obsèques ?...

Combien de collectifs se manifesteront-ils enfin ?

8 commentaires :

  1. Quel dommage la perte de cet homme ...Plus de petites phrases assassines d'un homme gauche qui valait un homme d'extrême droite. la vie politique va me sembler triste.....

    RépondreSupprimer
  2. À propos de "l'affaire Guerlain", ce n'est pas parce que Guerlain a dit qu'il avait travaillé comme un Nègre qu'Audrey Pulvar a pris la mouche, c'est parce qu'il a ajouté qu'il ne savait pas si les Nègres avaient toujours tellement travaillé. Guerlain n'a pas été accusé de racisme parce qu'il a proclamé avoir bossé comme un Nègre, mais pour ce qu'il a ajouté ensuite. Peut-être ne jugez-vous pas cet ajout raciste ?

    RépondreSupprimer
  3. Réponse a ZapPow :
    Non, J.P. Guerlain n'est pas raciste ; il est âgé et à utilisé ces phrases absurdes que de nombreuses personnes âgées utilisent encore ; ça date de la colonisation. Moi, perso, dans la bouche, de personnes très âgées, je l'ai entendu je ne sais combien de fois... ça choque c'est évident.
    Quand à A. Pulvar, elle devrait aussi s'indigner très fort, devant l'indécence de son cher et tendre qui insulte à longueur de journée le Président de la République et par là-même les 53 % de français qui ont démocratiquement voté à l'élection présidentielle.

    RépondreSupprimer
  4. André Guetoctobre 25, 2010

    à ZapPow

    Soyons justes, en effet.
    Le reggae, c'est du boulot.
    En termes de pénibilité, les dockers de toutes les couleurs peuvent toujours s'aligner !

    RépondreSupprimer
  5. Personnellement depuis qu'un hebdo de gauche a fait un grand titre sur "SARKOZY VOYOU" la phrase de GUERLAIN sur les noirs m'apparaît comme une aimable plaisanterie.

    Ne nous gênons pas pour tout dire, et pour dire tout haut ce que la loi totalitaire nous oblige à penser tout bas.

    N'ayons pas peur d'être politiquement incorrects n'en déplaise aux PULVAR et autres MONTEBOURG, AUBRY etc...

    RépondreSupprimer
  6. Mea culpa ! Vous avez tous parfaitement raison. Dire que Sarkozy est nul, que c'est un voyou, est le parfait équivalent de, pour résumer, "les Nègres sont des feignasses qui en foutent pas une et passent leur temps à faire du reggae". J'avais complètement perdu de vue, et je m'en excuse, que critiquer Sarkozy, même de façon insultante, c'était insulter les 53 % d'électeurs ayant voté pour lui (dont beaucoup semblent regretter leur vote aujourd'hui, ce qui me semble bien plus insultant). J'avais oublié que si douter que les Nègres aient jamais vraiment travaillé était raciste hier, aujourd'hui, ça ne l'est plus, c'est juste une absurdité héritée de la période coloniale, dite par un vieux con (et partagée, à ce que j'ai vu, par quelques jeunes).

    Disons tout haut ce que la loi totalitaire nous oblige à penser tout bas. Soyons politiquement incorrects. Youpi ! Ne soyons pas dupes ! Ne nous laissons pas dominer par la pensée unique. Soyons originaux !

    Mes amis, si vous me permettez de vous appeler ainsi, je suis heureux d'avoir trouvé ce site, où semblent se réunir des gens pleins d'esprit, libres, à la pensée originale.détachés des contingences fumeuses du politiquement correct.

    RépondreSupprimer
  7. Et puis, idiot que je suis, je ne m'étais pas rendu compte que Guerlain avait rendu hommage au travail et aux Noirs.

    Je suis vraiment trop stupide !

    RépondreSupprimer
  8. ZapPow passe bcp de temps sur ce site...
    Il est sur la bonne voie !
    D'ailleurs, il dit bcp de vérités rentrées et donc inavouées sur le ton de l'ironie: qu'il se lache en plein et se libère du PC !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):