POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

samedi 23 octobre 2010

Mélenchon, le PC et la CGT organisent une collecte pour les grévistes

On a donné ! Et les leaders syndicaux à 2300 euros ?

Après les insultes, la mendicité

Les forces du Front de Gauche ont tenu une conférence de presse unitaire le 21 octobre à 9 heures à Paris, en présence de Pierre Laurent, Jean-Luc Mélenchon, Christian Piquet, avec dans les seconds rôles Nicole Borvo et Martine Billard et la guest star Marie-George Buffet échappée de la « Tournée des idoles ».

Boycottons ce spectacle de charité !

Le Front de gauche (PCF-Parti de gauche-Gauche unitaire) a décidé d'organiser ce week-end une "collecte" pour les grévistes "qui gagnent peu d'argent" en ces temps de mobilisation sur les retraites, a annoncé jeudi Pierre Laurent, le numéro un communiste. Il ne lui est pas venu à l'esprit de reprendre le travail ?

Encore une journée à ne pas descendre dans la rue
"On appelle à un week-end national de collecte et de solidarité avec les salariés qui sont en grève parce que les formes d'actions auxquelles le gouvernement contraint les salariés sont difficiles pour des gens qui gagnent peu, ont des petits salaires et ont du mal à finir leurs fins de mois", a déclaré M.
Laurent lors d'une conférence de presse du Front de gauche (FG).
Il fallait y penser avant de mettre les salariés dans la mouise.

Le bouquin de Mélenchon ne fait donc pas recette ?

Peut-être refuse-t-il de partager !
"On va ramasser des sous pour aider les gens en grève à tenir bon", a rêvé Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), soulignant qu'on ne se rend pas compte "à quel point ça coûte aux gens ces jours de grève".
Après les Rom, les cocos font la manche !

Une bonne adresse, celle de Didier Le Reste
Lui non plus ne se rend pas compte.
Le fruit de ces collectes, qui se tiendront "sur les marchés et dans tous les lieux publics" sera "remis aux unions locales syndicales", a précisé M. Laurent. Et rien donc pour ce défavorisé de Didier Le Reste ?

Le PCF organise encore une manif ?
Les communistes ont annonçé une initiative "spectaculaire" samedi après-midi à Beaubourg à Paris: interprofessionnelle ? Intersyndicale ? Unitaire ? Tous ensemble, mais sans nous.

A propos de l'indécence syndicale,
VOIR ET ENTENDRE plus sur la misère qui frappe le monde syndicale:



Didier le Reste et sa retraite à 2300 euros (CGT)
envoyé par Jeunes-Populaires. - L'info video en direct.

2300 euros de salaire par mois ? Non, de pension de retraite !

Le FG se rabat sur ses quelques élus...


Il appelle également "tous les élus de gauche" à des rassemblements mardi prochain devant les préfectures et à Paris "en direction de l'Elysée", pour demander le retrait du projet, a-t-il annoncé.
"Le président prend une posture qui n'est pas dans ses moyens ni dans l'intérêt du pays" car "on voit bien que le mouvement s'enracine", a soutenu J.-L. Mélenchon.
Pour Christian Picquet (Gauche unitaire), "le gouvernement doit entendre la rue, se soumettre à la volonté populaire ou se démettre".

Ils ont déjà pris dans la poche des contribuables

Qu'ont-ils fait du financement des partis?
Coupons-leur les vivres !

2 commentaires :

  1. Votre site n'a-t-il pas un lien avec l'UMP? Vous savez que la gauche gagnera les élections en 2012!!!!!
    La loi sur les retraites, il y en avait une autre à faire mais la droite a des oeillères et prennent les français pour des c....

    RépondreSupprimer
  2. Alain Craiduloctobre 24, 2010

    La majorité présidentielle "en a", comme on dit, et le pays en a besoin pour réformer, ce que Jospin n'a pas eu le courage de faire pour ne pas dresser contre lui la gauche plurielle dont il avait besoin.

    Mais l'UMP ne grave pas dans le marbre: elle sait, et a bien dit, qu'elle travaille pour l'avenir (et non pour l'éternité), dans l'urgence, du fait du risque de 'faillite'(pour être compris, car celle-ci est inconcevable pour un Etat), sous la pression européenne et la menace de son opposition.

    On ne demande pas à des aigris d'approuver. Seulement de ne pas nuire. Mais c'est encore trop !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):