POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

jeudi 14 octobre 2010

Retraites: Ségoll'haine Royal nie avoir poussé les jeunes dans la rue

Qui pourrait lui garder encore sa confiance ?

Désirdavenir Royal n'est pas seulement incontrôlable; elle est irresponsable est dangereuse

Nous la disions limite; elle a cette fois dépassé les bornes !

Sa Cynique Majesté Royal dit n'importe quoi et ne sait plus ce quelle dit


Deux extraits de déclarations à seulement quelques heures d'intervalle montrent sa capacité à mentir sans honte, mais avec un aplomb qui laisse sans voix.

Une conscience hyper-lâche
Après les avoir pommadés, en déclarant les collégiens "assez grands" pour savoir ce qu'ils font, l'irresponsable démagogue a bel et bien appelé - le 13 octobre 2010 - des mineurs à manifester dans la rue, pour affirmer avec un culot inimaginable - le 14 - qu'elle ne l'a jamais dit et qu'elle est victime d'une polémique.
La majorité s'indigne de l'irresponsabilité de Sa Cynique Majesté Royal
Lire PaSiDupes

Manuel Valls l'a entendue comme tout le monde et a aussitôt condamné ses propos: lien PaSiDupes

VOIR et ENTENDRE mentir la candidate à la magistrature suprême:


Le dossier des retraites, que Jospin n'avait pas eu le courage d'ouvrir, est décidemment trop sensible pour le confier aux socialistes.

Désirdavenir Royal, la suppléante de la défaillante Martine Aubry, affiche les premières atteintes de la maladie d'Alzheimer
, tandis que la Ch'tite Aubry, la faisant fonction de premier secrétaire du PS, prétend avoir des soucis de cornée pour prendre le temps de creuser le dossier des retraites et passer des slogans à un argumentaire (sans doute) plus sérieux, avant d'enfin affronter le jugement des Français sur France 2, ce soir.

Les autres aboient sur tous les media et hurlent au Parlement.
La minorité d'inconditionnels qui les suit ne doit pas intimider la majorité silencieuse de ceux qui travaillent et construisent leur retraite, pendant que les autres bloquent l'économie et cassent sur le passage de leurs défilés.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):