POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

vendredi 7 décembre 2007

Christian Mahieux et Sud Rail

Savoir à qui on a à faire...
On le sait, SUD-Rail, c'est 10% des cheminots. Mais Christian Mahieux?
Il s'est fait remarquer lors des grèves des transports publics de novembre 2007. Mais, il n'a pas surgi de rien...
Son passé est politique avant d'être syndical. Et il est éloquent. Bien qu'il se défende dans les médias de tout engagement, il est issu de l'Union des Travailleurs Communiques Libertaires, aujourd'hui intégré dans le mouvement Alternatives Libertaires. Ses parcours politiques (contestation lycéenne, mouvement libertaire) et syndicaux (CFDT) à la SNCF puis création de SUD-Rail) sont liés à ceux d'Henri Célié, cheminot comme lui.


Christian Mahieux joue le double jeu. Le dirigeant de Sud Rail, syndicat non représentatif, mais le plus intransigeant, se rallie à la démarche d'unité syndicale autour de B. Le Reste (CGT), tout en appelant à suivre l'avis des assemblées générales, parfois plus combatives. Il demande le retrait du projet, tout en acceptant de participer aux négociations à la SNCF.

Le 28 octobre 2007 chez Hondelatte sur RTL
VOIR et ENTENDRE

Christian Mahieux chez Hondelatte - RTL envoyé par sudrailpse


Le 21 novembre, récupération de l'effet Chabal chez Christophe Barbier sur LCI:
le regard est plus franc et le look est devenu BCBG (la cr'avatte, la prochaine fois?) , mais masque une réalité moins lisse !
'On accepte de siéger, SI...'
'Les cheminots et cheminotes apprécieront, MAIS... '
VOIR et ENTENDRE

Poser le problème global du système des retraites lui importe davantage que les régimes spéciaux.
Mais l'addition de régimes spéciaux produirait-il un effet global?

Devant les micros et caméras, il nous ferait oublier que SUD rail et né du regroupement des éléments les plus radicaux de syndicats d'entreprises non seulement de la CFDT, mais aussi de la CGT-FO et de la CGT. Ce conglomérat est détonnant...


Rappel: où Christian Mahieux a-t-il fait ses classes?


En 1974, dans les PTT, les banques et le rail, s'est formée au sein de l'Organisation révolutionnaire anarchiste (ORA) une tendance ouvriériste et syndicaliste révolutionnaire, nommée Union des travailleurs communistes libertaires (UTCL).
En 1991, l'UTCL et le CJL (Collectif jeunes libertaires) s'autodissolvent, et leurs militants intègrent Alternative libertaire.

Alternative libertaire défend des positions communistes libertaires et syndicalistes révolutionnaires. Ses militants sont généralement syndicalistes à SUD à la CGT et à la CNT.

Et la CNT (Confédération Nationale du Travail-1946) réactualise le syndicalisme révolutionnaire de la CGT d'avant la première guerre mondiale.

SUD est membre de l'Union syndicale Solidaires, une union syndicale française créée le 10 decembre 1981 et ne fait pas partie des cinq confédérations de syndicats de salariés français représentatives.



Le 13 novembre, sur Europe 1, Jean-Pierre Elkabbach, recevait Christian Mahieux, responsable national Sud-Rail, qui explique que son organisation est modérée, et Bruno Duchemin, secrétaire général de FGAAC, qui évoque des menaces sur ses adhérents et leurs familles.

Pour ECOUTER, cliquer sur l'image.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):