POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 1 décembre 2007

Bayrou casse l'ami Cavada

Bayrou voue Cavada aux gémonies
Au MoDem, on ne reprend pas sa liberté.
Sinon c'est la géhenne éternelle, comme le goulag pour d'autres

De plus en plus isolé, François Bayrou a une nouvelle fois tenté, hier, de discréditer la défection de Jean-Marie Cavada, candidat aux municipales à Paris (12e) -associé à Christine Lagarde- à la tête d'une liste UMP. Les suivants sauront que Bayrou ne les manquera pas: la fatwa garantie!
A quelques jours du congrès fondateur du Modem, le leader centriste a accusé le député européen d'être prêt à « traîner dans la boue » ses anciens amis pour un « maroquin ministériel ».

Il a également ironisé sur le fait que Jean-Marie Cavada se présente dans un arrondissement parisien dont il « ignore tout ». La compétence n'entre pas en ligne de compte, pour Bayrou.
Bayrou n'est pas à une vilenie près. « Nous avons fourni l'écuelle et le potage et le sel et le poivre. Bon, les gens changent de camp, ils vont chercher ces ressources ailleurs. Qu'on nous épargne au moins les leçons de morale », a-t-il affirmé sur France Inter, en réaction à l'observation de Jean-Marie Cavada sur le manque de « démocratie interne ». Il en apporte la preuve!
S'il n'en reste qu'un, Bayrou sera celui-là! Ca ne peut tarder.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):