POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 17 avril 2015

Taux négatifs: les mensonges des Hollande, Valls et Sapin révélés

Les taux dont profitent la France et... tous les pays européens, dont l'Espagne ou la Suisse !

L'addiction de la France aux paradis artificiels de la BCE

Mario Draghi relance la planche à billets 
Nicolas Doze met en garde contre les taux négatifs qui fabriquent de la croissance artificielle
Le 15 avril sur BFM Business, le journaliste a tiré le signal d'alarme sur la politique financière de la zone euroA l'instar du Danemark ou de la Suède, la BCE s'engage toujours plus avant en effet  dans la spirale des taux d'intérêt négatifs.  Pourquoi les investisseurs acceptent-ils de payer pour prêter ? interroge Nicolas Doze 15 avril. La BCE  fabrique-t-elle de la fausse monnaie ? 

VOIR et ENTENDRE Nicolas Doze expliquer les taux d'intérêt négatifs qui se généralisent dans les pays de la zone euro (15/04/2015): 


Le pouvoir socialiste se caressait en vantant ses performances

 VOIR et ENTENDRE ce que Michel Sapin racontait sur les taux négatifs:


 VOIR et ENTENDRE François Hollande préconiser que les États continuent à emprunter sur les marchés financiers et à payer les intérêts (Gentilly le 31/01/11):

Les faussaires -et les Etats profiteurs- jouent avec le feu sur notre épargne





VOIR et ENTENDRE le journaliste économique de BFMTV dénoncer l'anarchie monétaire que crée la BCE en incitant les pays d'Europe à emprunter à des taux d’intérêt négatifs:

Or, la majorité présidentielle a polémiqué sur les taux d'emprunt en cours il y a trois ans

Les menteurs socialistes accusaient leurs prédécesseurs de...mensonge! 
"Quand l'UMP faisait croire qu'avec Hollande le taux d'intérêt d'emprunt de la France remonterait..." polémiquaient les socialistes. Ils raillaient les propos de l'élu UMP Jérôme Chartier qui se flattait du taux d'intérêt très bas (2,34%) - sans artifices-  auquel la France empruntait sous Nicolas Sarkozy. Deux ans plus tard, il y a un an, en avril 2014, ils se félicitaient qu'avec François Hollande, la France empruntait à un taux encore plus bas (2,03 %), à une époque où les conditions d'emprunt étaient moins favorables. 

Nicolas Doze a révélé comment les socialistes accomplissent les exploits dont ils se parent... 
L'intox politicienne et la mauvaise foi sont-elles de bonne guerre ?

PLUS pour prendre davantage la mesure des manipulations des tromperies orchestrée par le pouvoir socialiste.
VOIR et ENTENDRE Nicolas Doze s'intéresser à la baisse des taux d'emprunt de la France qui venait de chuter (novembre 2014) sous le seuil symbolique de 1%, au plus bas de son histoire du moment:


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):