POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mardi 21 avril 2015

Suicide d'un détenu à la prison de Tulle, Corrèze

Trois jours de rétention de l'information...

Un détenu de 28 ans a été trouvé pendu dans sa cellule

Le drame s'est produit  à la maison d'arrêt de Tulle, dans la nuit de dimanche à lundi, apprend-on de source policière, trois jours plus tard

Au cours de sa ronde, vers 3 heures du matin, le surveillant a remarqué que l'œilleton de la porte de la cellule avait été occulté.
En entrant dans la cellule, il n'a pu que constater que le détenu s'était pendu avec ses draps. 

La campagne gouvernementale contre la pédophilie est-elle responsable?

Le détenu devait comparaître devant la Cour d'Assises de la Corrèze en mai prochain pour une affaire de mœurs
Il a donc pu prendre craindre une rigueur accrue de ses juges du fait de la succession d'affaires révélées ces dernières semaines, notamment dans l'Education nationale:

La ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche,
Najat Vallaud-Belkacem, a répondu à une question de la députée Joëlle Huillier (groupe SRC) sur le signalement des cas de pédophilie dans l'Éducation nationale, lors de la séance de questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale, mercredi 1er avril 2015. 
VOIR et ENTENDRE la ministre lire son flot d'adjectifs radicaux et vengeurs, comme le nombre de "il faut" et "nous devons":

Surfant sur l'actualité et pour apaiser les familles, le gouvernement lance une campagne d'information sur le recrutement des encadrants des colonies de vacances et les centres de loisirs. C'est le ministre de la Jeunesse et des Sports qui est chargé d'offrir des garanties sur la moralité des animateurs. Thierry Braillard devra commencer par se présenter...

Depuis 2012, Libération ne met plus à jour ses comptes sordides

Il y a cinq ans, la maison d'arrêt de Tulle était déjà le théâtre d'un suicide de détenu. Le journal socialiste à la botte du pouvoir faisait alors état d'un décompte de l'Administration pénitentiaire qui, dix jours plus tôt, avait annoncé que 51 détenus s'étaient suicidés depuis le début de l'année 2010. Le détenu de 35 ans avait alors mis fin à ses jours en suivant le même mode opératoire: en se pendant avec un drap aux barreaux de sa cellule. Il avait été transféré du centre de détention d'Uzerche (Corrèze) à la maison d'arrêt de Tulle dans le cadre d'une détention provisoire et mise en examen pour tentative d'assassinat en Auvergne.
 
Les jolies colonies de vacances de Corrèze
En 2011, un détenu de 47 ans avait été retrouvé pendu dans sa cellule à Uzerche. Et en décembre 2014, un autre détenu de la prison d'Uzerche a été condamné, suite à la découverte en avril et septembre 2013 de l'important trafic de cannabis qu'il gérait depuis sa cellule.

Sur l'ensemble de 2009, 115 détenus se sont suicidés en prison, contre 109 en 2008, selon les chiffres officiels annoncés en janvier. En 2014, sur les 47 pays membres du Conseil de l’Europe, la France occupe le 41e rang. Dans l'Hexagone, le taux de suicide des détenus s’élève en effet  à 15,6 pour 10.000 détenus, contre 7,7 en moyenne dans le reste de l’Europe. On recense un décès tous les trois jours en détention. On ignorait en revanche jusque-là que nos voisins européens parvenaient à mieux endiguer le phénomène. Un simple exemple : les suicides en détention sont plus de dix fois moins nombreux en Espagne que chez nous. Pourtant, pour inverser cette courbe, puisque la surpopulation carcérale est plus élevée en France que dans les pays voisins, la radicale-socialiste dirige désormais les condamnés avec pathologies psychiques vers les hôpitaux.

Christiane Taubira, la ministre de la Justice, ne va donc pas manquer de justifier son interruption de la publication de ses statistiques,
à grands cris indignés. 
Et pourquoi Tulle est-elle une prison où le taux de suicides est des plus élevés ? Peut-être est-ce que les détenus sont souvent privés du droit de vote... Aux départementales, la ville de Tulle -dont François Hollande fut le maire- est restée socialiste, à force de subventions et aides multiples, mais la Corrèze a basculé à droite (DVD). 
Pas de quoi attenter à ses jours.

 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):