POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 25 avril 2015

Hollande refuse le cadeau d'un t-shirt à l'effigie de Chirac

Hollande n'encourage pas le culte de la personnalité de son prestigieux prédécesseur

Hollande profite de l'état de faiblesse de Chirac et le rejette


Hollande
et son 
sens de l'humour ?

La réalité dépasse la fiction de son show médiatique sur Canal+


S'il dit apprécier cette personnalité incontournable de Corrèze, c'est qu'il ne peut rivaliser.
Le PS n'a-t-il pas perdu la présidence du département aux dernières élections? Hollande est tellement meurtri par ce revers électoral qu'il en perd son soi-disant sens de l'humour. 

En visite le mardi 21 avril dans les locaux de la marque Wrung située à L'Haÿ-les-Roses, 
François-le-parano s'est cru rattrapé jusqu'en banlieue parisienne et il a sèchement refusé le cadeau qui lui était offert d'un t-shirt à l'effigie de son rival corrézien. Sur le top incriminé on peut en effet voir un jeune Jacques Chirac enjambant lestement le tourniquet du métro de Paris. Un symbole soixante-huitard d'autant plus transgressif pour Pépère qu'on ne l'imagine pas capable d'une telle agilité.

Pas question donc de porter un vêtement qui lui rappelle ses limites psychologiques et physiques, voire politiques.
"J'ai pensé que celui-ci aurait pu vous faire rire", lui a lancé son guide, ce qui n'a visiblement pas arraché le moindre début d'esquisse d'un sourire. Clairement gercé, le président de la République a lancé: "C'est le ticket chic, le ticket choc", en référence à l'ancien slogan de la RATP, puis a repoussé le t-shirt plutôt que de l'accepter courtoisement. Son sens de l'humour serait-il aussi factice que sa politique ?

Ne lui parlez plus de Corrèze !

T-shirt de J. Chirac, porté par Bernadette
Chirac, face à Pascal Porte
Le fief de François Hollande, là où, élu aux dernières cantonales, il avait annoncé sa candidature à la primaire socialiste, bascule à droite. L'union de la droite a remporté la majorité des 19 cantons du département, malgré la pluie de subventions tombées de Paris. Cela valait bien un commentaire enjoué du probable nouveau président de l'assemblée départementale, l'UMP Pascal Coste (ci-contre avec Bernadette Chirac): "Je crois que la Corrèze est devenue politiquement mature."
Pour mémoire, en 2012, François Hollande avait recueilli 64,86% des voix au second tour de la présidentielle dans ce département.
Le "street wear", ce n'est pas pour le président "normal"


Fondée en 1995 par quatre graffeurs qui ont eu l'idée de promouvoir leur art en utilisant des t-shirts en supports de leurs œuvres murales, Wrung, fabriquant de vêtements créés par des jeunes issus des quartiers populaires, emploie désormais seize salariés et devrait réaliser 5 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année. Sans aucune assistance à la jeunesse et à son esprit d'entreprise que François Hollande a pourtant désignés comme sa priorité. Flanby n'est pas prêt à payer de sa personne: il faut que ce soit l'Etat qui paie ! Le socialiste était dans cette entreprise pour souligner le dynamisme de l'entrepreneuriat social dans les quartiers et sa volonté de le développer, mais le président n'a pas su s'adapter et passer de la parole aux actes.

"Vive l'entreprise et vive ceux qui la soutiennent", a pourtant déclaré le visiteur, sans conviction,  une fois son taf accompli à la table ronde avec des entrepreneurs sociaux. "Nous sommes dans un moment essentiel, celui de la reprise des investissements, mais il ne peut pas y avoir d'investissement sans financement, c'est tout le sens de cette initiative", a-t-il encore souligné. Yapuka...

Le mot de la fin...
Ce n'est pas la maîtrise qu'à Hollande de l'anglais qui motive son geste de recul. Signalons toutefois que, rapporté à ses quatre derniers raclées électorales et le niveau abyssal de sa cote de popularité, le terme "Wrung" signifie... "essoré" ! Et en effet...

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):