POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

lundi 20 avril 2015

Bilan du show de Hollande sur Canal+: loin derrière Arthur !

Les réactions personnalités politiques ne valorisent encore pas Msieur P'tite Blague

Hollande "n'aura pas convaincu les 80 % de Français mécontents"

Peut-être la starlette Julie Gayet y a-t-elle  trouvé du plaisir, 
Une émission visiblement festive
mais les réactions politiques sont très mitigées après le divertissement politique de François Hollande dans l'émission "Le Supplément" sur Canal+, ce dimanche midi.

Bruno Le Roux, ravi de la crèche et berger du troupeau de moutons PS à l'Assemblée : "L'émission du président de la République sur Canal+ a été le meilleur fortifiant contre l'esprit de déclin et de dénigrement. Pruneau cuit a rédigé sa déclaration sur un rythme ternaire: "tenace (1)sur son cap , déterminé (2) dans sa volonté d'unir les Français, attentif (3) à les servir au mieux, François Hollande a fait plus que tirer un bilan de son action (1), il a transmis une force(2) , une confiance dans la réussite de la France (3) . (...) Quant à la saisine du Conseil constitutionnel sur la loi renseignement, elle garantit que le renforcement de notre sécurité n'altère en rien nos libertés." (communiqué). Mais ce n'est pourtant pas encore fait...



François Fillon, candidat à la primaire UMP : "M. Fillon avait annoncé qu'il prendrait ses responsabilités en demandant à 59 parlementaires de se joindre à lui pour saisir le Conseil constitutionnel au sujet de la conformité du projet de loi renseignement. Il est nécessaire sur une loi aussi sensible pour les libertés individuelles que puisse s'exprimer le gardien des libertés publiques qu'est le Conseil constitutionnel. Dans ce contexte, François Fillon se félicite de l'annonce du président de la République de son intention de le piller en saisisant lui-même le Conseil constitutionnel." (communiqué).

Isabelle Le Callennec, porte-parole de l'UMP : "Au terme de 2 heures d'échanges avec François Hollande, il y a fort à parier qu'il n'aura pas convaincu les 80 % de Français mécontents, à tout le moins ceux qui auront fait l'effort de le regarder et l'écouter. Le président 'Y a qu'à' 'faut qu'on' aura une nouvelle fois manié la méthode Coué et pratiqué l'esquive avec ce qu'il est de mise d'appeler humour, mais qui ne fait plus rire que lui-même ou ses inféodés. Personne ne m'a obligé à être président de la République, a-t-il avoué au cours de l'émission. Personne ne lui demande de rester." (communiqué)

Didier Guillaume, président du groupe PS au Sénat : "Alors qu'approchent ses 3 ans de mandat, le chef de l'État a montré dans l'émission de Canal+ qu'il était plus que jamais à l'écoute des Français pour améliorer leur quotidien. L'emploi, la jeunesse, la sécurité : les priorités de l'action qu'il faut poursuivre sont claires pour protéger les Français et leur avenir." (communiqué). Clair et aussi innovant et prometteur que l'inversion de la courbe du chômage ?  

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF : "Quand Hollande compare le FN au PCF des années 70, sa faute est double. A l'égard des militantes et militants communistes. Mais c'est aussi une lâcheté intellectuelle face au FN d'aujourd'hui", souligne Dartigolles, jugeant "navrante" et "pas à la hauteur" cette sortie de M. Hollande.

Et encore, le grossier Hollande ne désigne pas  le PCF, son allié insulté, comme son prédécesseur à l'Elysée par un "celui-là" méprisant et irrespectueux de la personne et de la fonction, à la façon toute socialiste d'une Ch'tite Aubry..
Ni Hollande, ni Canal+ ne sort grandi de cette mascarade.
Le jeunes urbains et ruraux se retrouvent-ils dans ce show socialo-bobo pas rigolo ? 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):