POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 8 avril 2015

ONPC: Ruquier aurait trouvé un compagnon à Léa Salamé

Qui pourrait faire pire qu'Aymeric Caron ?

Le journaliste le plus détesté de France ira décharger sa bile plus loin
 
La teigne végétarienne
Le plateau d’ "On n’est pas couché" (ONPC) sera fermé à Aymeric Caron à la fin de la saison. L'officialisation de ce rejet de greffe avait donné le signal aux spéculations les plus fantaisistes: qui les producteurs de l'émission de France 2 vont-ils choisir pour prendre sa place aux côtés de Léa Salamé ?

Le doigt de Ruquier pointerait Yann Moix 

L’écrivain et réalisateur serait le choix préféré de l'animateur sectaire depuis plusieurs mois. C’est lui qui avait déjà été pressenti lors du départ de Natacha Polony.

Avant l'arrivée de ce quadra de 47 ans qui soutient François Bayrou, France 2 doit encore valider la décision de Laurent Ruquier. Peu de risque que la chaîne s'y oppose, même si les récentes déclarations du réalisateur du film Podium sont encore dans les mémoires. Au lendemain du crash des deux hélicoptères sur le tournage de Dropped qui fit 10 morts, avait fait des déclarations fracassantes dans les media. Sur i-télé, il avait notamment comparé les jeux d'aventure aux vidéos des terroristes du groupe Daech.

De quoi Yann Moix peut-il se prévaloir  ?

Fini le marché aux légumes:
l'émission pourrait être enregistrée
à la maison d'arrêt de Fresnes
Sa production personnelle résiste déjà mal au temps
Son CV n'est pas négligeable et peut suffire à le faire sortir du lot pour une émission à scandales. On doit à Yann Moix la réalisation du film "Podium". Sa plume lui a également permis de remporter le prix Renaudot pour son ouvrage intitulé "Naissance,"pavé dans la mare de la bien-pensance. Son deuxième film Cinéman, sorti en 2009, a été un échec sur le plan commercial et a reçu le Gérard du plus mauvais film.Yann Moix a également publié en 2004 un recueil de poèmes, Transfusion, dont les thèmes récurrents sont le terrorisme, les femmes, le sexe et la mort.


Mais ses déclarations promettent de faire buzzer les media et réseaux
Dans Le Figaro du 10 août 2009, Yann Moix (ci-contre) s'est indigné d'un tract partisan des cinémas d'art et d'essai Utopia, marqués à gauche, faisant la promotion du film franco-israélo-palestinien d'Elia Suleiman 'Le Temps qu'il reste', distribué par la société Le Pacte, c'est-à-dire uniFrance Films, société connue pour son engagement politique internationaliste. Il reprocha notamment à la formule "milices juives" de ce tract d'"évacuer Auschwitz d'un coup d'adjectif non seulement mal placé mais déplacé", ainsi que l'expression "lobotomisation sioniste" qui stigmatise les sionistes. Il compare aussi l'auteur du tract à Robert Brasillach et souligne que les gérants des cinémas Utopia ont "la haine des juifs " et ont "le visage nouveau de l'antisémitisme contemporain". 

Moix fait à nouveau entendre sa voix en février 2010 en publiant un extrait de son prochain livre 'La Meute' dans La Règle du Jeu sous le titre "J’aime Polanski et je hais la Suisse", la qualifiant de "pute", de "Gestapoland" et de "pays inutile ", "nul" et "fondamentalement antisémite". Il remet ça un jour plus tard dans le journal Le Matin, traitant les citoyens helvétiques de "mous salauds". Le texte est retiré du site à la demande de l'auteur. La presse francophone de Belgique et de France commença à diffuser l'information et l'ambassade de France en Suisse dut publier un communiqué de presse pour se désolidariser.

Fin 2010, il est aussi reproché à Moix d'avoir signé avec Robert FaurissonDieudonné et des militants d'extrême-droite une pétition pour l'abrogation de la loi Gayssot, initiative également soutenue par Noam Chomsky. Opposé à cette loi, il déclara avoir été abusé sur la nature des initiateurs de cette pétition et ne pas la soutenir.  Yann Moix qui avait préfacé le livre de Paul-Éric Blanrue "Le Monde contre soi : anthologie des propos contre les Juifs, le judaïsme et le sionisme" fut contesté par Le blog du Monde.fr mais soutenu par Charlie Hebdo...

L'écrivain Yann Moix s'est aussi demandé publiquement ce que faisaient les musulmans de France pour dénoncer l'attentat contre les locaux de "Charlie Hebdo" du mercredi 7 janvier. Des voix demandèrent des gages de leur bonne-foi républicaine aux musulmans de France: elles suggéraient qu'ils se désolidarisent des attentats djihadistes des leurs en descendant dans la rue pour montrer qu’ils ne sont pas d’accord, qu’ils sont contre. Moix est de ceux qui considérèrent que c'était leur devoir de protester contre les violences. Sur i-télé, Moix se souvenait de les avoir trouvés déjà trop silencieux au moment de l’affaire Merah. Mais est-il possible d'ordonner à quelqu'un de s'indigner, interrogea le choeur de gauche. Ainsi s'insurgea le rédacteur en chef de L'Obs pourtant ouvert au double langage des Français musulmans: " Nous trouvons cela insupportable. Et dangereux, car faisant planer l’idée qu’il y aurait un soutien de principe, une solidarité a priori."

Ses antécédents sur France 2 ne plaident pas en sa faveur
Déjà produite par Catherine Barma et animée par Laurent Ruquier, l'émission de divertissement à laquelle Y. Moix a apporté sa contribution,  L'Émission pour tous,  était arrivée sur France 2 en janvier 2014 et repartie en mars 2014: la chaîne de service public avait dû la déprogrammer. Thierry Thuillier, le directeur des programmes de France 2, s'était justifié:  "le niveau constaté oscille entre 5,5 % et 7 % en moyenne " d'audience... 
La triade Barma-Ruquier-Moix avait cru pouvoir relever le défi de sauver l'émission "Jusqu'ici tout va bien" présentée par la franco-marocaine Sophia Aram qui confond humour et vulgarité agressive. L'émission avait agonisé du 16 septembre 2013 au 20 décembre 2013 dans d'horribles souffrances d'audimat et de budget dont seul le service public a les moyens, et pourtant en access prime-time, diversité oblige...

1 commentaire :

  1. Nul !
    Catherine doit être antisémite.
    Je suis un "mou salaud", pas très impressionné. Moix n'arrive pas à la cheville de Coluche, qui déjà n'avait déjà rien compris aux Suisses; mais lui, il avait de l'humour !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):