POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

Ce blog est actuellement soumis à des difficultés "techniques" inédites en dix ans:
elles laissent augurer sa disparition prochaine,
"à l'insu de son plein gré"...

Accessoirement, grâce à la complicité active de quelques fidèles, je constate que
tous les articles comportant le mot 'Macron' en titre sont bloqués au compteur !

lundi 23 avril 2007

L'ordre juste: 1er Sarkozy, 2° Royal, 3° Bayrou

La haine a peu d'impact sur les électeurs.

Encore une photo truquée: visage allongé et affiné de Dame Royal! Que de sincérité et de naturel... Les électeurs ne s'y sont pas trompés. Une top-model ne fait pas une présidente.

1 commentaire :

  1. L'EXPLICATION DE L'ECHEC DE BAYROU

    BAYROU AVAIT TOUTES LES CHANCES DE REUSSIR...A CONDITION DE RESTER DANS LA MOUVANCE « CENTRE-DROIT » !

    Ce que n'a pas pardonné l 'électorat de François Bayrou , c'est d'avoir eu le sentiment d'être trahis par leur candidat , par son alliance contre nature avec le parti de Ségolène Royal dans les dernièrs jours de la campagne de ce 1er tour des élections .

    De là à dire que Bayrou s'est comporté en Judas à l'encontre de son propre parti serait exagéré , bien sûr , mais nombre de ses électeurs traditionnels l'ont ressenti comme tel .

    La majorité des citoyens centristes , partageant les valeurs républicaines de la droite , les centristes attendent désormais que François Bayrou prenne clairement position en faveur de Nicolas Sarkozy . C'est la seule et dernière occasion laissée à François Bayrou de jouer le rôle d'arbitre auquel il aspire après les élections ,rôle qui est encore à la portée de l'ex candidat .

    Faute de quoi , un vote naturellement massif des centristes en faveur de Nicolas Sarkozy pour le second tour , ruinera définitivement cette fois ci la deuxième chance qui est donnée à François Bayrou et de récupérer son électorat , et de jouer un rôle déterminant dans l'avenir politique de la France .

    L'électorat centriste , ne comprendrait pas en effet un éventuel soutien de François Bayrou à Ségolène Royal , qu'il jugerait à juste titre contre nature , que ce soutien soit explicite ou implicite, soutien que l' électorat centriste dans son immense majorité ne suivra pas dans le secret des isoloirs .

    La marge de manoeuvre de François Bayrou est étroite mais encore possible , à cette seule condition .

    La balle est désormais dans le camp de monsieur Bayrou qui jouera là son avenir politique , d'autant que d'autres centristes , authentiques ceux là , tels que monsieur De Robien pour ne citer que lui , ne tarderont pas à manifester leur désir de reprendre le parti centriste en mains !

    RépondreSupprimer

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):