POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 11 novembre 2017

Un sondage libellé pour positiver les six premiers mois de Macron

Un Français sur deux n'est toujours pas convaincu

Le sondage Elabe pose des questions consensuelles...
53 % des sondés estiment que le président de la République "fait de la politique autrement"… Et alors?
Si 50% des Français jugent qu'il est encore trop tôt - après six mois dits d' "état de grâce" ! et alors que le président a construit sa com' sur sa jeunesse et son activisme - pour juger l'action d'Emmanuel Macron, tout est à craindre pour la suite. Ils sont déjà 37% à la juger décevante, alors que seulement 12% s'en déclarent satisfaits. Le sondage Elabe publié lundi positive à la demande de BFM TV, mais ne rassure pas

Parmi les réformes jugées "marquantes" (sic) du président Macron, 
37% des Français citent la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée),
suivie de la réforme du Code du travail (35%),
puis de la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages (34%), selon le sondage. 
Viennent ensuite la baisse de cinq euros des APL (Aides personnalisées au logement) (29%) 
et le remplacement de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune) par l'IFI (simple impôt sur la fortune immobilière) (27%). 
Sauf que "marquant" ne signifie pas "approuvé", mais très médiatisé... Les sondés n'ont pu rater ce top 5 de l'actualité : la com' de l'Elysée les matraque, mais si ces informations ont laissé une trace, les Français sont-ils pour autant d'accord avec ces réformes et celles-ci sont-elles appréciées? Le sondage ne le dit nullement. L'avenir dira si elles auront laissé un souvenir durable ou cuisant...

L'opinion est en revanche 'marquée' par l'insulte de Macron stigmatisant de supposés "fainéants" 
A propos de trois promesses de la campagne électorale d'Emmanuel Macron, 53% des Français estiment qu'il "fait de la politique autrement" (?) (contre 46% qui ne le pensent pas), 49% qu'il "dépasse les clivages politiques" (contre 50%) et 43% qu'il "transforme le pays" (contre 56%). 
"Autrement" est tout aussi ambigu... Loin d'exprimer un jugement de valeur, le terme évoque le constat d'un simple changement, positif ou non.

Interrogés sur les déclarations et les décisions les plus "marquantes" du chef de l'Etat, les sondés sont 40% à mettre en tête sa petite phrase selon laquelle il ne cèdera pas "aux fainéants" sur la réforme du Code du travail, 
puis la démission du Chef d'Etat-Major des Armées le général Pierre de Villiers (29%),
enfin la phrase "foutre le bordel" à propos de l'action des syndicats lors d'une visite en Corrèze (24%). 

Sondage réalisé sur un échantillon de 1.002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus interrogées par Internet les 3 et 4 novembre 2017, selon la méthode des quotas.
20 Minutes et l'AFP osent citer l'institut commercial de sondage, Elabe, et ses commanditaires! Ex-patron de CSA à l'affaiblissement duquel il a contribué, le journaliste Bernard Sananes, chef manipulateur de l'opinion à Elabe et collaboratuer à Télé-Macron (BFMTVn'est pas seulement transparent, mais grossièrement servile et insultant de l'intelligence des Français.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):