POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 10 novembre 2017

Brigitte Macron perturbe un homme qui en vient aux menaces

Brigitte Macron dérange-t-elle la population ?

Elle n'est pas élue, mais s'affiche partout

En pleine interdiction des emplois familiaux,
le statut spécial de Brigitte Macron
n'agace pas que les députés
L'épouse du président concentre l'irritation des Français sur sa personne. Ajoutée à l'arrogance de son mari, son autosatisfaction dérange les retraités comme elle qui voient leur pouvoir d'achat s'amenuiser tandis qu'elle parade à la suite de chaque passage en institut. Qu'elle jette ses derniers feux en privé est une chose, qu'elle n'accepte pas son vieillissement en est une autre, mais la presse caniveau doit cesser de faire de la provocation auprès des classes moyennes laborieuses qui n'en peuvent plus de cet étalage de chairs molles anorexiques et de sourires toutes jaquettes dehors, quand elles peinent à assumer le quotidien de leurs familles.  

Un homme a pété un plomb.
Plusieurs courriers de menaces à  la femme du président de la République lui ont valu  son internement au centre psychiatrique du Val-de-Marne. Or, il est parvenu à échapper à la surveillance du personnel de l'établissement, rapporte Closer. 

Cet homme est déclaré dangereux

Il avait été interpellé avec sa compagne, le 18 octobre. 
Pité, un peu de retenue;
pas de sex tape !
En garde à vue, l'homme et la femme s'étaient attribué l'envoi de plusieurs lettres menaçantes à Brigitte Macron.
50.000 euros en liquide et une arme de poing avaient été découverts au domicile du couple, selon l'hebdomadaire à sensation

Une expertise psychiatrique réalisée sur les deux personnes avait révélé des cas de paranoïa aigüe mais n'avait entraîné le placement que du seul homme dans un établissement spécialisé. 

Inscrit au Fichier des personnes recherchées 
Son signalement a été transmis à tous les commissariats de l'Hexagone, qui ont reçu la consigne d'être particulièrement prudents dans le cas d'une interpellation, l'homme pouvant être armé. 
Une enquête prise en charge par la direction de la police des Hauts-de-Seine a été lancée à la suite de nombreuses menaces du même genre reçues par la femme du chef de l'Etat depuis l'arrivée de son mari à l'Elysée en mai dernier.

La psychiatrie punitive en URSS fut un système utilisé pour emprisonner les dissidents dans les hôpitaux psychiatriques, souvent sous le diagnostic de "schizophrénie torpide", "schizophrénie latente", "schizophrénie larvée", "schizophrénie lente", "schizophrénie stagnante", au choix...
En France, la psychiatrie punitive ne frappait encore que les terroristes islamistes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):