POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 15 novembre 2017

Terrorisme islamiste : un humoriste français met la francophonie en cause

L'humoriste discrimine les binationaux et les Français

Faut-il distinguer les Français d'origine maghrébine des bi-nationaux ?
Drapeaux algérien, turc ou palestinien sur la statue de la République à Paris

Lundi 13 novembre, 
 l’animateur de "24h Pujadas" consacrait son émission à l'évaluation des conséquences des attentats islamistes du 13 novembre 2015 à Paris dans lesquels 130 innocents ont "perdu la vie"  été assassinés.  Parmi les invités, l'humoriste Yassine Belattar, 35 ans, arrivé en seconde partie, avait à redire sur le débat qui a suivi le reportage sur la marche des musulmans contre le terrorisme organisée par l’imam Chalghoumi et auquel il avait assisté depuis les coulisses

L’invité de l’ex-présentateur du JT de France 2 a décidé de pousser un coup de gueule contre l'émission intitulée 'Le 13 novembre : a-t-on vraiment tiré les leçons ?'. "Est-ce que vous comprenez que les leçons, c’est pas l’immigration, c’est pas la banlieue, c’est de la francophonie: les terroristes sont Belges ! Est-ce que vous allez inviter tous les Belges ?" a commencé Yassine Belattar. 

"Je suis outré par ce que j’entends. Que vous le vouliez ou non, il y a des musulmans en France. C’est incroyable, mais il s’avère que la plupart vivent bien le fait d’être Français et musulmans. Il s’avère que ceux qui se font remarquer le font de manière sordide et extraordinaire. De là à jeter l’opprobre sur des millions de musulmans, c’est là que nous, humoristes, on vient pour caricaturer une caricature déjà très grande", s'est-il emporté.

L'imam Chalghoumi n'est pas français, insinue-t-il

L'ex-ministre et ex-députée Najat Vallaud-Belkacem l'est-elle davantage ?
Né dans les Yvelines, l'humoriste - par ailleurs producteur de radio locale soutenu par Radio Franceet animateur de télévision  -  l'invité a ensuite fait allusion aux liens entre David Pujadas et Hassen Chalghoumi, qui ont ensemble écrit le livre 'Agissons avant qu’il ne soit trop tard : L’Islam et la République'.

"Est-ce que l’imam Chalghoumi est Français ? Non", lâche alors ce supporter de Ségolène Royal, de François Hollande et d'Emmanuel Macron et co-animateur de l'émission "Les 30' glorieuses" sur Radio Nova, propriété du banquier Matthieu Pigasse (propriétaire des InRocks et du journal Le Monde, mais aussi du Nouvel Observateur), radio mise en demeure par le CSA pour non-respect, entre décembre 2016 et février 2017, des taux de diffusion de chanson d'expression ...française.


Pujadas réplique : "Il est Franco-tunisien (…) Il vit en France depuis quinze ans". "Moi, mon père, ça fait quarante ans qu’il vit en France; est-ce qu’il est autant Français que moi ? Non", a enchaîné Yassine Belattar, avant d’aborder la question de l’identité française.

Pour information de l'humoriste, le terroriste islamiste Mehdi Nemmouche, soupçonné d'attentat au Musée juif de Belgique, le 24 mai 2014, est né à Roubaix en France.
Ce musulman français est en outre accusé de violences physiques par l'un des quatre journalistes enlevés en Syrie en juin 2013. Nicolas Hénin affirme l'avoir reconnu sous l'identité d'Abou Omar, leur gardien français dans "le sous-sol de l'hôpital ophtalmologique d'Alep, aménagé en prison". Selon les différents témoignages, Memmouche se distingue alors "par sa cruauté", ne cachant ni son antisémitisme, ni "sa vénération pour Mohamed Merah", terroriste islamiste franco-algérien ayant perpétré les tueries de mars 2012 à Toulouse et Montauban. Français ou binational, même combat anti-français.

Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El Khomri ou AudreyAzoulay,
ex-membres de gouvernements de Hollande,  sont franco-marocaine. Conclusion ?


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):