POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 17 novembre 2017

PS : Bruno Julliard au centre d'une affaire de conflit d'intérêts

Le premier adjoint de la maire PS de Paris trempe dans une affaire d'attribution de marchés  

Lundi 20, l'opposition municipale soumettra au Conseil de Paris un conflit d'intérêt majeur qui vise Bruno Julliard

Le premier adjoint à la mairie de Paris et proche d'Anne Hidalgo devra s'expliquer sur l'attribution des marchés des nuits parisiennes. Est-ce l'ouverture d’un scandale impliquant la mairie de Paris, en la personne du bras droit d’Anne Hidalgo, l’ancien président de l’UNEF, et les rois de la nuit parisienne ? 
En charge de la Culture, après avoir été adjoint à la jeunesse de 2008 à 2012, Bruno Julliard  est marié, depuis le 8 juillet 2017, à Paul Le Goff (ci-contre à gauche), qui vient justement d’être embauché par la société Noctis, un empire de la vie nocturne parisienne. 
Avec près de 900 collaborateurs (et un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros en 2016), Noctis propose à la location, "de jour comme de nuit, des lieux d’exception modulables et adaptables à tout type d’événement, localisés au cœur des quartiers emblématiques de Paris : Champs Elysées, Tour Eiffel, Opéra, Montparnasse, Quais de Seine, Bois de Boulogne…" 

Or, c’est Bruno Julliard qui, à la mairie, attribue les concessions de nombreux lieux de fêtes disponibles dans l’espace public parisien. Signalé par des opposants vigilants à la mairie de Paris, le conflit d’intérêts de la Ville de Paris est en lien avec Paul Le Goff (Science Po, Essec) qui affirme pourtant que "tout est en règle" et que son cas aurait été "soumis à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique". Et d'ajouter : "Il faut bien que je trouve du boulot". 

L'innocent aux mains pleines prend les devants sur la question qui dérange: 
"Je démens absolument que Noctis m’ait embauché en contrepartie de l’attribution par Bruno du Showcase". C’est pourtant ce qu’affirment plusieurs acteurs de la vie municipale. Selon eux, un accord aurait été passé entre Bruno Julliard et Laurent de Gourcuff, pape des nuits parisiennes, patron fondateur de Noctis, un empire de la fête (qui pèse 70 millions d'euros), dont Monsieur Bleu, Loulou, Raspoutine, Castel, le Yoyo, le château de Longchamp ou encore Le Rooftop (Marseille) et, depuis juillet 2017, la Maison du Caviar, qu'il vient de racheter à la famille de Lalagade.

Les vigilants du Conseil municipal comptent évoquer le sujet lors de la réunion  qui se tient lundi et mardi prochain
 
Résultat de recherche d'images pour "Le Génie d’Alex naturiste"

En août dernier, au moment où Noctis embauchait Paul le Goff, la société remportait justement l’appel d’offre pour la gestion de l’espace situé sous la culée du Pont Alexandre III, où se tenait jusque là le Showcase, une boite de nuit ayant fait pendant des années le bonheur des jeunes branchés parisiens.

Le patron du mari du premier adjoint était ainsi encouragé à annoncer de plus hautes ambitions : faire de ce lieu un "cabaret immersif, avec des spectacles partout". Tout peut donc arriver dans ce "centre culturel éphémère" rebaptisé Le Génie d’Alex, puisqu’en octobre y était organisée une soirée très particulière, pudiquement qualifiée de naturiste, puis de libertine, mais qui était plutôt dans la lignée des soirées berlinoise SM les plus 'hard' et les plus déjantées. 

Les  petits arrangements présumés entre amis ne sont pas seuls en question. 
Résultat de recherche d'images pour "Le Génie d’Alex naturiste"
Bruno Julliard est aussi à l’initiative du rejet brutal de Marcel Campion et de ses forains, la Grande roue des Tuileries et les marchés de Noël  il y a un an et demi.
Quel est encore le lien avec Laurent de Gourcuff ? L'homme d'affaires -qui ne donne pas dans le populaire- et la Mairie socialiste ont un même objectif : la Ville tente d'attirer les touristes friqués et l'empereur de la nuit vient justement de récupérer la terrasse de l’ancien immeuble du Virgin Megastore "le plus haut des Champs-Elysées" avec vue à 360°, qui s’ajoute à la trentaine de lieux insolites, tous transformés en machines à cash. Culminant à 100 mètres et située quelques centaines de mètres, au bas des Champs Elysées, la grande roue des forains fait désormais de l'ombre au protégé de la mairie : elle dérange Gourcuff et ce qui lui déplaît ne peut plaire au mari du premier adjoint de Paris.

Accor a récemment acheté 31% des parts de la société Noctis pour 21 millions d'euros. Or, le premier actionnaire d'Accor est Qatar Investment Authority, 10,8% du capital.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):