POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

mercredi 24 août 2016

Un sondage d'Elabe déclare déjà la guerre à Sarkozy

L'entreprise de sondages additionne la gauche et les opposants de Sarkozy à la primaire...

La primaire à droite n'a pas encore départagé les prétendants que Bernard Sananès lâche les chevaux

Près de 8 Français sur 10 (79%) et une faible majorité des proches de la droite et du centre ne voudraient pas voir Nicolas Sarkozy élu président en 2017, selon un sondage Elabe réalisé à chaud, le lundi 22 août, à peine faite l'annonce de sa candidature à la primaire pour la présidentielle.
Par ailleurs, 67% des personnes interrogées disent préférer - comme Bernard Sananès (ci-contre, à droite) - Alain Juppé à l'ancien chef de l'Etat, crédité de 29% d'opinions favorables. Ce qui, en vérité, reflète la préférence de la majorité: face au candidat de la gauche, plutôt un septuagénaire glacial que son cadet. 

A la question, "souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit élu président de la République en 2017 ?", seuls 21% des Français interrogés répondent "oui", contre 79% d'un avis contraire, selon cette enquête pour... BFMTV diffusée mardi 23...

Une majorité de proches de la droite et du centre (54%, contre 46%) ne souhaitent pas non plus qu'il soit élu. Inversement, auprès des seuls sympathisants des Républicains, coeur de cible de la primaire, Nicolas Sarkozy recueille 65% d'avis favorables, contre 35% qui ne souhaitent pas son élection. Les deux-tiers des proches de LR (63%) disent également préférer l'ancien chef de l'Etat à Alain Juppé (36%).

Enfin, si 73% des personnes interrogées le juge "déterminé" et 67% "dynamique", la campagne médiatique de peur menée par la gauche réussit à impacter l'opinion. Pas étonnant que 59% des personnes sélectionnées se déclarent  "inquiètes". Attendons de voir si Elabe interrogera son échantillon sur la "peur" que susciterait l'élection de Hollande ou... Valls.

Pour près d'un Français interrogé sur deux (49%), Sarkozy a la stature d'un président de la République

Ce qui suffirait à le faire aller au second tour. Seulement 37% le jugent "capable de réformer le pays" et 28% "capable de rassembler les Français", mais il est décrit comme "déterminé" (73%), "dynamique" (67%) et "courageux" (54%).

L'échantillon exploité par Elabe n'a pourtant pas pu prendre connaissance des points forts de son programme. Le sondage est paru en même temps que le livre de Sarkozy, comme si Elabe voulait prendre les sondés et le candidat de vitesse.

Auprès des sympathisants LR, le portrait dépeint est encore meilleur, même si les faiblesses exprimées précédemment restent relativement présentes. Or, les intentions de vote chez Les Républicains se répartissent actuellement entre... 13 candidats:
Alain Juppé
, "l'identité heureuse» qui fait la course en tête
Nicolas Sarkozy
, lancé à la reconquête
François Fillon
, candidat de la "rupture" thatchérienne
Bruno Le Maire
, la carte du "sang neuf"
Nathalie Kosciusko-Morizet
, l'électron libre
Jean-François Copé
, représentant d'une "France décomplexée"
Nadine Morano
, la patriote 
Hervé Mariton
, le candidat de la Manif pour tous
Jean-Frédéric Poisson
, le successeur de Christine Boutin
Frédéric Lefebvre
, le candidat hors-système 
Geoffroy Didier
, le jeune loup
Jacques Myard
, le souverainiste
Henri Guaino
, le dernier gaulliste

Enquête réalisée en ligne les 22 et 23 août, après l'annonce de la candidature Sarkozy à la primaire de la droite, auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):