POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

samedi 22 mars 2014

Municipales 2014: le maire de Tulle craint l' "encombrant soutien de Hollande

La présence du président Hollande à Tulle jugée embarrassante pour le maire PS sortant
Le maire de Tulle  demande la discrétion à F. Hollande...

B. Combes prend la suite de F. Hollande
à Tulle en 2008
La présence du président Hollande à Tulle jugée embarrassante pour le maire socialiste sortant, déjà dénoncée par son adversaire UMP. 

L'indésirable votera à Tulle, dimanche 23 mars, pour le premier tour des élections municipales, mais le public et la presse devraient être tenu à distance des abords du bureau de vote.
 
Il est toutefois prévu qu'il fasse une rapide tournée "électorale" des bureaux de vote. Le chef de l'État  déjeunera avec le maire sortant socialiste Bernard Combes. qui se serait volontiers passé dont cette exposition au côté du président descendu le plus bas dans les sondagesselon Le Lab d'Europe 1.

Contraint de défendre le bilan du président tout au long de la campagne, Bernard Combes "tente dans cette dernière ligne droite de faire oublier qu'il connaît du monde à Paris" et ce que son administration doit à l'Elysée. Il a donc fait savoir au chef de l'État que son soutien n'est pas forcément nécessaire : "Joue-la plutôt discrète, ne donne pas l'impression de faire campagne pour moi, ce n'est pas conforme à ton statut", a-t-il suggéré au Président.

Raphaël Chaumeil, son concurrent UMP, dénonce cette tournée des popotes 

Raphaël Chaumeil, candidat UMP à Tulle, voit dans cette visite "une manœuvre politique" qui pourrait même "sauver le soldat Combes"
Il se dit d'ailleurs prêt à demander "l'invalidation du scrutin", si le président fait campagne, regrettant "une fois encore des manquements qui sont faits au code de la campagne électorale".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):