POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 28 mars 2014

L’alliance DvD-FN qui vise à libérer Villeneuve-Saint-Georges

Les grands moyens pour chasser l'extrême gauche

A Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), la mairie communiste a fait son temps
 
L'occasion historique d'un changement d'aiguillage s'est présentée dimanche dans la cité cheminote, siège d'un grand nœud ferroviaire, avec l'axe Paris - Lyon, et par la ligne de Grande Ceinture. Dans ce bastion de la CGT, on trouve aussi le dépôt de locomotives et de TGV du Sud-Est de l'Île-de-France, et la plus grande gare de triage d'Europe. Deux gares de la ligne D du RER desservent la commune: Villeneuve-Triage et Villeneuve-Saint-Georges.

Sylvie Altman, maire PCF sortante de Villeneuve-Saint-Georges, soutenue par le PS, le PRG et le FG (ci-dessus à droite à la gauche de Mélenchon), est arrivée en tête au premier tour avec 38,88%, mais ne nie pas un important transfert de son électorat sur le candidat Front National, Dominique Joly, qui a obtenu 26,05%. "Nous analysons ces chiffres par le mécontentement d’un grand nombre de nos concitoyens, en termes de pouvoir d’achat, logement, sécurité, et une déception vis-à-vis de la politique gouvernementale que je partage." Mais elle maintient pourtant son alliance avec la majorité présidentielle.
Le candidat Divers Droite soutenu par l’UMP a fait une alliance politique qui n’est pas du goût de tout le monde.

Faire liste commune avec le Front National


Le PCF dénonce une fusion entre Philippe Gaudin (DvD), l'UDI et Debout la République et la liste du frontiste, l'UDI ayant finalement retiré son candidat de la liste de Gaudin.

Le candidat divers-droite Philippe Gaudin a tranché en faveur de l'alliance avec Dominique Joly. Les conséquences ont été directes: l’UMP lui retire son soutien. Valérie Pécresse l’a confirmé sur twitter cet après-midi : "A Villeneuve-Saint-Georges, un candidat divers droite Philippe Gaudin s’allie au FN. Nous condamnons et l’UMP lui retire son soutien". Le vice-président de l’UMP du Val-de-Marne observe qu’il "s’agit d’une initiative personnelle du candidat (…) elle est condamnée par l’UMP du Val-de-Marne, qui retire instantanément son soutien du 1er tour à ce candidat".

Marine Le Pen justifie "une exception"
La patronne du FN souligne que cette ville sera "l'une des très rares exceptions à la règle imposée partout : le maintien des listes." Marine Le Pen confirme également la possibilité de deux autres fusions de listes, mais concernant des villes de moindre importance.

Face à la menace, le candidat Philippe Gaudin va-t-il finalement faire cavalier seul dans un département présidé par un communiste?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):