POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 21 mars 2014

Manuel Valls disjoncte: un pompier a refusé de lui serrer la main!

Le ministre de l'Intérieur est-il salissant ?

Manuel Valls a perdu ses nerfs contre un sapeur-pompier gréviste qui a refusé de lui serrer la main
 
lors d'un déplacement à Grenoble, en soutien à Vallini, en Isère jeudi. Et la scène filmée par les journalistes du Dauphiné commence à faire les délices des internautes.


Vexé, le socialiste surmené par la campagne des municipales a humilié le sapeur-pompier en le rappelant à l'ordre avec véhémence.
"Quand on refuse de serrer la main à une personne, c'est qu'on a perdu ses valeurs", assène  Manuel Valls au soldat du feu, comme à un enfant, avant de vitupérer ces mots: "Vous n'êtes pas un gamin, vous exercez des responsabilités".

Le ton devient plus tranchant lorsque le ministre, vindicatif, lance : "je vous invite, devant un ministre de l'Intérieur, un responsable de gouvernement, un représentant de l'Etat et du président de la République à vous comporter comme un sapeur-pompier, il y a une hiérarchie chez les sapeurs-pompiers, vous devez la respecter !"


Des grévistes en colère

En soutien à André Vallini à Grenoble, Manuel Valls venait endormir des pompiers de l'Isère engagés dans un long conflit avec leur direction sur l'augmentation du temps de travail. Ils manifestaient sous les fenêtres de la préfecture à l'occasion de sa visite de campagne pour les municipales.
"Si je viens, c'est pour dialoguer avec les sapeurs-pompiers, c'est pas pour qu'on refuse de me serrer la main, je suis venu vous saluer", poursuit Manuel Valls en se déplaçant d'un mètre, en direction d'autres interlocuteurs.

"Ça fait quatre mois [de conflit], tente de lui expliquer un pompier pour justifier la colère de ses collègues. C'est urgent, on a besoin de vous". "J'ai entendu, il faut reconstruire", sermonne un Manuel Valls blessé qui finit par saluer avant d'être remercié par un pompier.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):