POUR

LA &nbsp LIBERTE &nbsp D' EXPRESSION

Free speech offers latitude but not necessarily license

vendredi 28 mars 2014

Municipales 2014: Florange élit l'UMP Michel Decker au premier tour , avec 57,63%

Florange bascule à droite pour la première fois depuis 1989. 

L'UMP l'emporte dès le premier tour
Face au maire sortant PS Philippe TarillonMichel Decker reçoit la mairie avec 57,63% des suffrages, dans la ville symbole de la désindustrialisation depuis la fermeture des Hauts Fourneaux d'ArcelorMittal.

Un ancien CGTiste passé au FN est en tête à Hayange, autre ville-martyre. 
À Hayange, on attendait le Front national : sans réelle surprise, le candidat frontiste, Fabien Engelmann, arrive en tête, avec 30,40% des voix. Avec un taux d'abstention de 50%, la surprise vient plutôt de la suite du peloton : Thierry Rohr (DvD) est le deuxième homme, avec 20,39% des voix. 
Edouard Martin (CFDT, à droite)
a trahi les sidérurgistes
En troisième place, le maire sortant, Philippe David, PS, proche de la CFDT, avec 19,20% des voix, suivi par Alain Leyder (Divers) 13,33%, qui se revendique représentant de la société civile, Isabelle Iorio (divers gauche) avec 13,28%, et par le Parti ouvrier indépendant (3,38%) des voix. 
Une situation qui ne surprend pas les habitants de ces communes.
"Quand un parti politique réussit à écœurer les gens, que font-ils ? Ils font ça par dégoût. Ils ne votent pas FN parce qu'ils sont racistes", analyse un riverain.

Hollande et Montebourg ont fait le lit du FN

A Florange, des syndicalistes de FO avec
la plaque denonçant la trahison de Hollande,
24 avril 2013
Les habitants de ces communes du nord-est évoquent un vote de "dégoût" et de "mécontentement"
 
"La ville s'est dégradée à vitesse grand V. En votant FN, les gens expriment leur mécontentement", estime un habitant de Hayange.

Malgré la promesse de François Hollande en campagne présidentielle, le site sidérurgique ArcelorMittal de la ville a fermé définitivement ses fourneaux en novembre 2012. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, considère Florange comme son "échec le plus cuisant".
Le président Hollande avait été accueilli par des sifflets lors de sa dernière visite en septembre 2013 dans cette commune lorraine de plus de 11.000 habitants. 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous pouvez ENTRER un COMMENTAIRE (il sera modéré):